Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • « Edward pour les intimes », un concert joyeusement paradoxal à l’image de Deauville !

    edward.png
    deauville20103.jpg
    Deauville continue à multiplier les rendez-vous les plus attractifs et les plus diversifiés pour son 150ème anniversaire avec toujours pour principe 365 événements pour faire de cette année 2010 un anniversaire d’exception. Après une plongée dans l’Histoire de Deauville et une rencontre avec tous ceux qui l’ont écrite avec « Deauville l’inspiratrice » la semaine dernière, retour au présent avec un concert à ne surtout pas manquer le 26 juin.

    « Edward pour les intimes ». Peut-être ce nom ne vous dit-il (encore) rien, vous rappelant simplement un inénarrable et inoubliable personnage de Tim Burton avec lequel cet Edward-là a en commun une réjouissante fantaisie.  A moins que vous ne connaissiez déjà la chanson « Carla » (voir clip ci-dessous) à l’image de son clip tendrement burlesque.

    carla.jpg

    En tout cas, si vous ne le connaissiez pas encore, je suis ravie de vous le faire découvrir, conquise par la richesse de son univers, qu’il chante en Français ou en Anglais, qu’il fasse preuve d’un humour joyeusement décalé ou qu’il écrive des chansons plus mélancoliques, que la mélodie soit plus reggae ou qu’elle soit électro. Un savoureux mélange. La marque de Grégory Louis, véritable homme orchestre puisqu’il est à la fois auteur, compositeur et interprète.  Il a ainsi d’abord réalisé un premier album avec Eric Chedeville qui a connu une diffusion européenne ( curieusement à l’exception de la France ) mais un premier album d’Edward et ses musiciens rencontrés dans un festival de jazz funk devrait sortir dans l’hexagone en octobre.

    Ce concert deauvillais (au Dundee’s qu’on ne présente plus, place Morny) est d’autant plus une judicieuse idée que ce chanteur, avec ses heureux paradoxes, pourrait très bien symboliser Deauville, conciliant modernité (musique électro pop d’ailleurs repérée par Daft punk) et le meilleur de la tradition de la chanson française dont il s’inspire ( ses intonations mais aussi le ton des textes rappelant successivement Gainsbourg dans la chanson « Elsa mon amour » notamment ou encore Polnareff ou Berger dans d’autres).

    C’est Edward-là possède un véritable univers à l’image d’un Tim Burton dans le domaine cinématographique avec ses couleurs, ses textes et ses sonorités dégageant un charme unique.

    Si vous avez la chance d’être à Deauville ce 26 juin, je vous encourage vraiment à aller voir ce concert qui promet de vous réserver de belles surprises à l’image du répertoire de « Edward pour les intimes ».

    Si vous voulez continuer à être informés des événements du 150ème anniversaire de Deauville, et pour ne rien manquer des jubilatoires rendez-vous culturels comme celui-ci, inscrivez-vous sur la page Facebook de Deauville ainsi que sur le site officiel du 150ème anniversaire.  Le reste de l’année vous réserve encore de très beaux événements par lesquels je vous encourage de vous laisser surprendre. Je vous en parlerai encore régulièrement et bien entendu je vous parlerai des incontournables et habituels rendez-vous deauvillais comme le Festival du Cinéma Américain de Deauville, en amont puis en direct, dont ce sera cette année la 36ème édition.

    edward2.jpg Informations pratiques :

     Concert sur entrée libre

    Au Dundee’s

    6 place Morny

     Le 26 juin de 21H30 à 23H.

    Remarque : Ce rendez-vous musical sera suivi d’autres rencontres artistiques, Hubert Landau souhaite faire du Dundee’s un lieu de partage et l’ouvrir à d’autres formes d’expression: lectures, one man show…

    Myspace d'"Eward pour les intimes": http://www.myspace.com/edwardpourlesintimes


    Article sponsorisé

  • Deauville l’inspiratrice

    Le 20 juin, partez sur les traces des noms illustres qui ont immortalisé Deauville

    deauville20103.jpg

    Les événements se suivent et ne se ressemblent pas à Deauville, laquelle continue de célébrer quotidiennement et brillamment son 150ème anniversaire… avec un événement par jour.

     C’est Claude Lelouch avec « Un homme et une femme » qui a certainement le plus contribué à son immortalité. Avec sa palme d’or en 1966 mais aussi la pluie de récompenses reçues par ce film intemporel et universel qui doit temps au charme magnétique et délicieusement mélancolique de Deauville, Claude Lelouch a permis que Deauville entre à jamais dans la légende au point qu’une plaque porte aujourd’hui son nom à l’endroit d’une des plus célèbres scènes du film (moment magique où la réalité rejoignait le cinéma que j’ai eu la chance de vivre en direct). Si son nom est aujourd’hui indissociable de celui de Deauville, il n’est néanmoins pas le seul à l’avoir si joliment immortalisée. Depuis que cette « ville balnéaire idéale » a été imaginée par le Duc de Morny, au XIXème siècle, avec quelques amis notables, la ville n’a pas mis de temps à rayonner attirant écrivains, peintres, photographes, hommes politiques.

    Originalité. Créativité. Elégance. Extravagance. Fantaisie. Discrétion. Deauville sait manier les paradoxes comme nul autre endroit et attirer les personnalités les plus créatives, les plus fantasques et les plus illustres. Eugène plaque.jpgBoudin, Raoul Dufy, Foujita, Van Dongen, Apollinaire, Coco Chanel, Françoise Sagan, Jacques Henri Lartigue, Jean Pierre Melville, Claude Lelouch … : telles sont les personnalités si différentes, singulières et illustres dans leur domaine que l’atmosphère si particulière de Deauville, sa luminosité à la fois ensorcelante et mélancolique, ont inspirées. Deauville qui contrairement à ce que dit la chanson de Vincent Delerm n’est pas « triste sans Trintignant » mais au contraire une inépuisable source d’inspiration. Une source de chance aussi puisque ce sont les gains de Françoise Sagan à Deauville qui lui permirent d'acheter le manoir du Breuil à Équemauville près d'Honfleur. Apollinaire, quant à lui, évoquera Deauville dans Souvenirs de la Grande Guerre et son retour vers Paris lui a inspiré un poème exceptionnel, La petite auto. N’est-ce pas Deauville aussi qui a tellement inspiré le peintre Raoul Dufy pour ses séries de « courses » et « régates » au « Paddock  à Deauville », premier tableau de Dufy à rentrer au musée du Luxembourg en 1932 ?

    Le circuit « Deauville l’inspiratrice » vous invite ainsi à découvrir Deauville à travers les avant-gardistes qui ont marqué son histoire et vous permettra ainsi de connaître beaucoup d’autres anecdotes comme celles-ci. A travers ce parcours vous verrez comment histoire du XXème siècle et de Deauville s’entremêlent, comment l’histoire de la ville a influé sur l’Histoire artistique de tout un siècle. Un parcours instructif et passionnant, riche et diversifié que je vous recommande vivement ! Et vous verrez que Lelouch n’a pas été le seul à immortaliser Deauville même si vous pourrez aussi partir sur les traces de ce joyau du cinéma (dont vous pouvez lire ma critique en cliquant ici). Pour en savoir plus sur les événements de Deauville, faîtes comme moi inscrivez-vous également à sa newsletter et à sa page Facebook.

     INFOS PRATIQUES « Deauville l’inspiratrice »
    Le 20 juin à 10H30 et 15H
    Gratuit
    Sur inscription à l'Office de Tourisme au 02 31 14 40 00
    Nombre de places limité à : 25
     

    Article sponsorisé

  • Du 7 au 13 juin : ne manquez pas les rendez-vous équestres de Deauville !

    cheval.jpg
    deauville20103.jpg
    cheval3.jpg

    Avant même d’être synonyme de cinéma avec son Festival du Cinéma Américain que vous pourrez suivre ici en direct comme chaque année, du 2 au 12 septembre et au sujet duquel vous pouvez d’ores et déjà trouver des informations, Deauville située dans la région Basse-Normandie, celle des sublimes haras à perte de vue, était donc déjà et avant tout synonyme de chevaux et de sports équestres.

    Deauville continue donc de célébrer magnifiquement son 150ème anniversaire avec, au programme, un événement par jour et non des moindres ! Vous avez déjà pu en découvrir quelques uns dans divers domaines (littéraires, gastronomiques, cinématographiques…) sur ce blog. Avec toujours l’enthousiasme, la rencontre, la culture comme mots d’ordre mais aussi le sport qui concilie également les valeurs de tradition et de modernité, de fidélité au passé et d’innovation de la ville de Deauville.

     L’approche de l’été est le moment idéal pour ces rencontres sportives et conviviales qui éblouiront les petits et raviront les grands à l’image du Jump’in Deauville. La ville de Deauville peut ainsi s’enorgueillir d’abriter deux hippodromes (La Touques et Clairefontaine)  (re)connus  dans le monde entier et dédiés aux courses de galop, les célèbres ventes de yearlings et bientôt un Pôle International du Cheval flambant neuf.

    cheval2.jpg
    deauvillec.jpg

     Du 7 au 13 juin, l’équipe du Jump'In Deauville vous offrira une nouvelle édition haute en couleurs, par ailleurs étape du circuit Grand National FFE, le Jump'In.  En attendant septembre 2010 et l’ouverture du nouveau Pôle International du Cheval de Deauville, Deauville Sports Equestres et le Pôle International du Cheval accueillent le public et les passionnés d’équitation sur l’Hippodrome de Deauville – La Touques. Vous pourrez y admirer les meilleurs cavaliers de saut d'obstacles français sur la belle piste en sable de l'hippodrome.  En préambule des épreuves PRO se dérouleront trois journées de compétition dédiées aux jeunes chevaux de 4 à 6 ans, labellisées par la Société Hippique Française.  Emmenée par Joëlle Mestrallet, l'équipe de Deauville Sports Equestres proposera à tous, public comme participants, une 3e édition festive. Le Jump’In Deauville 2010 mise à nouveau sur le haut niveau pour attirer les meilleurs cavaliers français. Soucieux de récompenser tous les acteurs de ce sport exigeant, le Jump’In Deauville servira de support à plusieurs trophées. Cavaliers, chevaux et propriétaires seront ainsi mis à l’honneur.

    Un rendez-vous destiné aussi bien aux passionnés de sports équestres qu’à ceux qui souhaitent découvrir ce sport majestueux dans le cadre idyllique de l’Hippodrome de Deauville… Je n’aurai pas la chance et le plaisir d’y être mais je vous le recommande !

    Informations pratiques :

    Dates: 7 au 13 juin 2010

    7 au 9 juin: Concours SHF jeunes chevaux, 4,5 et 6 ans

    11 au 13 juin: Jump’In Deauville Pro Elite / Grand National de Saut d’Obstacles

    Lieu: Hippodrome de Deauville - La Touques - 14800 Deauville

    Entrée: entrée et parking gratuits

    Tribunes gratuites

    Services sur place: restaurant & snack, village exposants, ballades à poneys.

    Le Jump’in Deauville a également son site officiel : http://www.deauville-cheval.com/

    cheval4.jpgJ’en profite pour vous signaler que les sports équestres ne sont pas les seuls à l’honneur, le cyclisme également avec le Paris-Deauville puisque le 12 juin Deauville vous invite à rejoindre le peloton. Si vous êtes un sportif dans l’âme (et en l’occurrence dans la pratique) vous pourrez participer à cet autre événement sportif créé en 1960 pour les 100 ans de Deauville.  Une bande de copains dont certains chefs d’entreprise du tour de France s’étaient en effet alors lancé le défi de rallier les planches à vélo depuis Paris ! Même si vous n’êtes pas un champion, n’ayez crainte. Le but n’est pas la performance mais, à l’image de tous les événements mis en place pour le 150ème anniversaire de Deauville : la convivialité. La sécurité n’est pas pour autant négligée puisque le port du casque est obligatoire et que deux médecins sont présents dont un qui roulera au sein du groupe.

    Cyclisme ou sports équestres : ces prochains jours à Deauville vous n’aurez à nouveau que l’embarras du choix pour célébrer comme il se doit le 150ème anniversaire et pour vivre des moments intenses, singuliers, conviviaux et sportifs

     


    Article sponsorisé

  • Inthemoodfordeauville désormais aussi sur twitter

    bannieredeauville.png

    Chacun de mes 4 blogs a désormais son compte twitter:

    @moodforcinema pour http://www.inthemoodforcinema.com

    @moodforcannes pour http://www.inthemoodforcannes.com

    @moodforluxe pour http://www.inthemoodforluxe.com

    et désormais @moodfdeauville pour http://www.inthemoodfordeauville.com pour que vous puissiez être informés au fur et à mesure de toutes les informations concernant le 36ème Festival du Cinéma Américain de Deauville que vous pourrez bien entendu suivre comme chaque année en direct sur ce blog (malgré la tentation vénitienne, et sauf changement de dernière minute). Nous savons pour l'instant seulement que le festival aura lieu du 3 au 12 et que le jury sera présidé par la comédienne Emmanuelle Béart.

    deauville20104.jpg