Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BONNES ADRESSES DEAUVILLAISES

  • Deux nouveaux restaurants étoilés au Guide Michelin 2017 à Deauville et Trouville

    1912.png

    Félicitations au Restaurant Maximin Hellio​ de Deauville et au Restaurant Le 1912​ des Cures Marines Trouville MGallery by Sofitel​ (mon avis sur l'hôtel suite à mon séjour lors de l'ouverture, ici: https://inthemoodforhotelsdeluxe.com/2015/04/26/mon-avis-sur-les-cures-marines-de-trouville-hotel-thalasso-et-spa-mgallery-collection/  ), tous deux étoilés au Guide Michelin 2017, cette semaine !

  • Mon avis sur La Villa Gabrielle à Deauville (restaurant)

    Retrouvez également cet article sur mon site "In the mood for hôtels de luxe".

    Deauville.img_0104

    Je n’avais pas encore pris le temps de vous parler de ce nouvel établissement deauvillais  (ouvert le 8 avril 2016) que j’avais testé en y déjeunant lors du dernier Festival du Cinéma Américain de Deauville (mon compte rendu du festival, ici), un établissement qui s’est fait attendre les travaux s’étant éternisés, et les lieux (auparavant une agence immobilière) étant restés inoccupés depuis 2013.

    img_0402

    img_0091

    img_0090

    Il faut dire que l’emplacement est idéal avec une belle terrasse face aux jardins de l’hôtel Normandy Barrière, en plein centre de Deauville.

    img_0051

    La terrasse me narguait depuis un moment, j’ai donc décidé de faire une infidélité à La Cantine de Deauville (qui est aussi MA cantine) pour tester cette nouvelle adresse et sa jolie terrasse. Si je n’avais pas testé les lieux lors de mes précédents séjours deauvillais, c’est principalement en raison d’un article dans la presse particulièrement négatif suite à l’ouverture (mais  à un point tel  que je soupçonne son auteur d’avoir été de mauvaise foi). Et le mieux est toujours de se faire son propre avis en testant les lieux, ce que je fis donc ce beau jour de septembre, entre deux séances du festival.

    Le restaurant se nomme « Villa Gabrielle » en hommage à Gabrielle Coco Chanel, qui a ouvert sa première boutique de mode à Deauville en 1913.

    img_0088

     

    Première constatation, si la personne à l’entrée ne daigne pas répondre à mon bonjour, se contentant de se tenir devant le restaurant pour scruter les clients et les passants, l’air lointain, mon serveur se révèle en revanche souriant et aimable. Pour ne pas être en retard à ma projection et pour comparer avec le remarquable menu de La Cantine, je décide d’opter pour le menu à 20 euros avec l’escalope de saumon et le moelleux au chocolat.

    Il faut savoir que le chef Martial Préaudot 46 ans, ancien chef a débuté en cuisine à l’âge de 15 ans. Il est passé notamment dans les cuisines de Ducasse et du Ritz à Paris.  Il a également fait ses classes « chez un traiteur haut de gamme » et il a travaillé à Lapérouse avant d’arriver il y a 16 ans dans les cuisines privées de Christian Dior.

    img_0103

    Cela commence plutôt bien, avec un délicieux amuse-bouche, un atout pour un menu comme celui-ci. A ce prix, il est rare d’en avoir. Premier bon point.

    img_0089

    Le plat est à la fois léger et copieux, plutôt bon, même s’il manquait un peu de goût (d’assaisonnement ?).

    img_0092

    Quant au fondant au chocolat, sans être exceptionnel, il était également plutôt bon, avec une présentation sans fioritures.

    img_0093img_0094

    A peine ai-je dit que je ne voulais pas de café que l’addition m’était amenée sans avoir été demandée et sans que l’on m’ait demandé ce que j’avais pensé de mon déjeuner. Un peu expéditif.

    img_0095

    Avant de partir, un petit tour à l’intérieur pour découvrir le beau décor de l’établissement. Une vraie réussite… Et l’impression que Coco Chanel va débarquer à tout moment dans ce décor très « couture ».

    img_0098img_0101img_0099img_0097

     

    En conclusions, l’emplacement est idéal, le décor charmant, et les plats relativement bons. Ce ne fut donc pas la catastrophe annoncée par l’article précédemment évoqué, et même une agréable surprise. L’accueil gagnerait à être plus chaleureux et personnalisé.   Sans doute y retournerai-je pour me faire un second avis lors de mon prochain séjour deauvillais et je vous en reparlerai à l’occasion ici. Il n’y a néanmoins pas photo avec son voisin d’en face, La Cantine de Deauville (mon avis, ici) qui, pour un prix inférieur, (16, 90 € pour un plat et un dessert ou une entrée et un plat ou 21, 90€ pour un menu complet) vous propose un menu pantagruélique et de meilleure qualité, d’un niveau gastronomique, le sourire et l’accueil personnalisé en prime.

    La Villa Gabrielle,
    85, rue Eugène Colas,
    14800 Deauville, France.

    +(33)2.31.98.71.86

    Site internet: http://www.lavillagabrielle-deauville.com/

    Facebook:https://www.facebook.com/lavillagabrielle

    Instagram: @la_villa_gabrielle

  • Mon avis sur La Cantine de Deauville : la meilleure brasserie de Deauville (et pas seulement !)

    cantine12

    Retrouvez également cet article sur mon blog sur le luxe "In the mood for hôtels de luxe".

    Je vous ai maintes fois parlé de ce restaurant, La Cantine de Deauville, à chaque fois placée en tête de mes articles sur mes bonnes adresses Deauvillaises. J’ai aujourd’hui souhaité y consacrer un article entier car au gré des mes nombreuses pérégrinations aux quatre coins de la France, je n’ai jamais encore trouvé de brasserie avec un tel rapport qualité / prix mais aussi avec une telle inventivité dans le menu du jour, sans cesse renouvelé. Si comme moi, vous êtes des inconditionnels de Deauville, ou simplement de passage alors, croyez-moi, la Cantine est LA brasserie où il faut aller pour vous régaler et pour passer un excellent moment.

    deauvillef.png

    « La Cantine » a ouvert il y a quatre ans en lieu et place du café « Up and down », un café que les habitués de Deauville connaissaient bien, et les festivaliers aussi. J’y ai ainsi de mémorables souvenirs, notamment l’année de ma participation au jury de cinéphiles du Festival du Cinéma Américain, en 2000, lors duquel le café était privatisé. Depuis, l’établissement a gardé les mêmes propriétaires mais a été entièrement transformé pour ressembler désormais à un magnifique loft New-yorkais.

    cantine13cantine14img_9568img_9569

    L’emplacement est idéal, dans la rue principale, rue Eugène Colas, à deux pas du CID (l’idéal pour les festivals, lors du Festival du Cinéma Américain, notamment), de l’Hippodrome, des planches, et en face des brasseries Le Drakkar et chez Miocque que La Cantine surpasse largement en rapport qualité / prix.

    img_0554

    « La Cantine » est  ainsi devenue la mienne depuis ce mois de septembre 2014 où j’y ai déjeuné pour la première fois. J’ignore pourquoi je n’y suis pas allée plus tôt, pensant sans doute qu’il s’agirait d’un énième endroit à la mode, comme il en fleurit tant, où tout serait axé sur le décor (moderne et chic, tel un loft new yorkais comme je vous le disais précédemment) au détriment du contenu de l’assiette et de la qualité des produits. La surprise fut d’autant plus agréable. Et, depuis, j’y déjeune et dîne presque tous les jours à chaque festival ou chaque séjour à Deauville. Il faut dire, que, entre la carte, diversifiée (avec des produits frais, j’insiste, une grande variété de mets à la carte étant habituellement suspicieuse, ce qui n’est pas le cas ici) et les menus qui, en semaine, changent tous les jours, vous n’avez que l’embarras du choix et les papilles les plus difficiles sauront être satisfaites, aussi bien celles des gourmets que celles des gourmands (et de ceux qui sont les deux). Vous pouvez donc parfaitement y aller tous les jours sans jamais manger la même chose.

    cantine70

    La carte est donc  constituée de produits frais à des prix plus que raisonnables, a fortiori pour Deauville, et qui défie même toute concurrence au regard des plats copieux et de la qualité des produits servis.  La carte des vins est également particulièrement garnie, et là aussi de qualité, avec des propositions inscrites à la craie aux murs.

    L’amabilité est aussi constamment au rendez-vous, des serveurs à la direction avec un accueil  chaleureux, affable sans être flagorneur, avec une mention spéciale pour Yanic, un des deux propriétaires des lieux, que les habitués connaissent bien et qui a toujours un mot aimable pour ses clients qui se sentent presque comme à la maison. Il n’est pas pour rien dans le succès, retentissant, de l’établissement (souvent complet, n’hésitez pas à réserver en périodes de vacances, d’évènements,  de festivals ou pour les week-ends).

    cantine77

    J’ai testé une grande partie des plats à la carte ainsi répartis: entrées, salades, poissons, burgers, viandes, fromages, desserts.

    Vous pourrez également opter pour:

    – la formule classique midi ( Plat du jour + café 13.9€  / Entrée + plat ou Plat + dessert 16.9€  /Entrée + plat + dessert 21.9€),

    -la formule « Cantine à la carte », le midi également (Entrée du midi 8.5€  /Plat du midi 13.5€  /Dessert du midi 7.5€),

    – le menu « Comptine » pour les moins de 10 ans (Steak haché ou Blanc de poulet ou Poisson du Chef/ Crème glacée ou Sorbet (2 boules) ou Tranche de Pain Perdu pour 10 €,

    –  le menu à 27 euros,

    – le menu à 33 euros.

    Aucun plat ne m’a déçue (et mon nombre de repas là-bas doit allègrement dépasser la  trentaine, comme en témoignent mes nombreuses photos des plats prises au fil des ans, vous en retrouverez aussi pas mal sur mon compte Instagram @sandra_meziere) mais je vous recommande tout particulièrement:

    – le fish and chips (17, 90 euros seulement), pour lequel l’adjectif pantagruélique semble avoir été inventé, accompagné de pain et de salade,

    cantine11

    -les burgers (aussi copieux que goûteux), et notamment un burger végétarien,

    cantine10

    – les salades là aussi pantagruéliques,

    img_6011img_0004img_0003

     -les entrecôtes, fondantes et succulentes,

    img_0454

    -le pavé de cabillaud meunière, raffiné, léger et délicieux,

    img_0040

    -la poêlée de filet de poulet sauce Normande, copieuse et gourmande,

    img_6010

    -les profiteroles géantes qui le sont réellement -framboise chocolat blanc- (je n’ai plus de photo des profiteroles, mais un régal, croyez-moi sur parole),

    -le cœur coulant au chocolat (un des meilleurs qu’il me soit arrivé de déguster),

    img_9570

    -la tarte tatin, exceptionnelle, avec sa crème d’Isigny qui l’est tout autant,

    img_6012

    -les glaces artisanales, exquises, là aussi,

    -les cafés gourmands (l’image parle d’elle-même…),

    img_0005

    Vous pourrez aussi opter pour un menu, notamment celui à 27 euros qui vaut largement son prix ou encore la formule du midi à 16, 90 euros. En voici, ci-dessous, un exemple en photos, et ne croyez pas que j’ai choisi un jour en particulier parce que ce menu aurait été ce jour-là exceptionnellement appétissant. C’est celui de ce midi (chaque jour, la page Facebook du restaurant est mise à jour avec le menu du jour, à retrouver ici), mais c’est réellement tous les jours ainsi : aussi beau que bon. Le chef possède un réel talent et n’aurait rien à envier à  ceux de certains restaurants gastronomiques. Les desserts, en particulier, sont sans cesse renouvelés et toujours inventifs…et aussi appétissants que le macaron citron d’aujourd’hui. Avez-vous souvent vu un menu à 21, 90 aussi appétissant et copieux ? Pas moi en tout cas.

    cantine1cantine4cantine3cantine2

    Allez-y de ma part ! Vraiment. Je vous recommande La Cantine de Deauville, sans la moindre réserve. Vous ne le regretterez pas, que vous y alliez pour un déjeuner en famille, entre amis, romantique (vous pourrez profiter de l’étage, plus intimiste), ou d’affaire. Vous y passerez assurément un excellent moment.

    Pour en savoir plus, découvrez le site internet du restaurant également présent sur Facebook.

    Un  restaurant comme il en existe très et trop rarement, pas seulement à Deauville. LA brasserie de Deauville. Et ma brasserie fétiche tous lieux confondus.

    Et pour ceux qui ne sauraient pas où aller le 31 décembre 2016, peut-être ce menu vous tentera-t-il ?

     

    MENU DE LA SAINT SYLVESTRE

    71€ par personne

    (Boissons non comprises)

    ∗Entrée Au Choix∗

    *Pressé De Foie Gras De Canard Et Fruits Secs,

    Chutney De Coing À La Vanille, Brioche Maison*

    *Nage Safranée De Homard Et Langoustines*

    *Carpaccio De St Jacques Aux Fruits De La Passion*

    ∗Plat Au Choix∗

    *Suprême De Chapon Fermier, Crème D’ Isigny

    Et Risotto De Potimarron*

    *Tronçon De Turbot, Coquillages En Marinière,

    Beurre Blanc Au Champagne*

    *Pavé De Biche Aux Fruits Rouges Et Noirs,

    Gratin Aux Cèpes*

    ∗Trio de Fromages Normands Et Son Mesclun∗

    *Livarot, Pont-L’évêque, Camembert *

    ∗Dessert Au Choix∗

    *Macaron Framboise–Litchi, Sorbet Champagne*

    *Croquant Mandarine, Insert À La Crème De Marron*

             Brasserie La Cantine de Deauville – Coordonnées:

     

     

  • Mon avis sur la Folie douce by Barrière à Deauville

    img_9666

    Retrouvez aussi cet article sur mon site "In the mood for Hôtels de luxe".

    Retrouvez également cet article sur mon blog entièrement consacré à Deauville « In the mood for Deauville ».

    Je n’avais pas encore pris le temps de vous parler de cette nouvelle adresse deauvillaise, gérée par l’incontournable Groupe Barrière, que j’avais testée avant le début du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2016 (mon compte rendu du festival, ici), lors d’un nouveau séjour à l’hôtel Royal Barrière de Deauville (mon avis sur l’hôtel, ici), cette fois dans la somptueuse suite Amicalement vôtre.

    img_9777img_9771img_9663img_9575img_9546img_9480img_9717

    img_9713

    En ce moment, et plus que jamais, Deauville, toujours dynamique, bouge, se modernise, innove, et nombreux sont les nouveaux établissements à ouvrir, comme la Villa Gabrielle (dont je vous parlerai bientôt) ou Maximin Hellio, le restaurant gastronomique dont j’ai entendu beaucoup de bien, que j’espère tester lors de mon prochain séjour deauvillais.

    img_9634

    Folie douce, voilà un nom qui a déjà tout pour me plaire...Ce restaurant, La folie douce by Barrière, qui a ouvert le 8 juillet 2016, se situe au bout des planches, là où se trouvait avant le restaurant « Les 3 mages », emplacement idéal a fortiori lorsque règne un soleil éblouissant comme ce fut le cas lors de mon dîner. Après Val d’Isère-Tignes, Méribel-Courchevel, l’Alpe d’Huez, Saint-Gervais-Megève, Val Thorens et la folie douce by Barrière Cannes, c’est à Deauville que s’est implantée le célèbre établissement qui allie gastronomie, emplacement de rêve et atmosphère festive avec,  pour chef exécutif de La Folie Douce, Franck Mischler qui réinvente, où qu’il soit, une cuisine gourmande et créative, et qui a également créé la carte de la Folie douce by Barrière Cannes . La folie douce à pour credo l’amusement, dans les assiettes et dans la salle. Vous pourrez y aller pour un brunch (tous les dimanches, de 12h à 15h, 50 euros par adulte et 20 euros par enfant), pour dîner ou pour, à la nuit tombée, profiter des tableaux musicaux et divertissants qui s’enchainent, chorégraphiés par Sergey Novikov. Un spectacle défini comme  aussi burlesque que talentueux, émouvant, inattendu, irrésistible…  Puis aux alentours de 23h le Dance-Floor sous les étoiles ouvre sa piste jusqu’à 1h ou 2H du matin.

    img_9665

    L’accueil fut cordial. J’avoue avoir été un peu heurtée par les improbables grenouillères que portent les serveurs et qui ne les avantagent pas forcément mais elles furent bien vite oubliées en arrivant à la table, idéalement placée face à la mer grâce à la réservation du concierge de l’hôtel Royal.

    img_9664img_9643img_9637img_9628

    Côté emplacement, ainsi, rien à redire. La vue sur la mer et les planches est à couper le souffle et inestimable, a fortiori à l’heure du coucher de soleil, et vous fait agréablement perdre la notion de l’espace et du temps. Le décor du lieu rappelle celui des plages branchées de la Croisette avec bouteilles de champagne disposées sur les tables dans l’espace qui jouxte le restaurant.

    img_9640

    Les plats sont indéniablement gourmands, en particulier les desserts pantagruéliques (comme mon Paris-Brest en photo plus haut dans cet article, accompagné de sa glace chocolat tout aussi conséquente). En plat, j’ai opté pour la « volaille jaune de Challans, purée de pommes de terre aux fines herbes et à l’huile d’olive ».

    carte3carte4carte5

    L’autre atout, ce soir d’été où j’y étais, c’étaient les deux chanteuses, qui avaient une voix et une présence remarquables, petit supplément d’âme de ce moment très agréable en bord de mer dont je n’avais aucune envie qu’il s’arrête, comme si le vol du temps avait été suspendu, un trop court instant.

    folie7.jpg

    A recommander, en particulier pour des amis qui souhaitent passer une soirée festive et originale, profiter de l’atmosphère et surtout de la vue idyllique.

    folie2

    La folie douce de Deauville est également très présente et (ré)active sur les réseaux sociaux: twitter (@FdDeauville), Instagram (@foliedoucedeauville ), Facebook.com (Facebook.com/foliedoucedeauville , Snapchat (@FdDeauville). Des concours vous sont même régulièrement proposés et des photos qui vous mettront l’eau à la bouche.

    Horaires d’ouverture: Le vendredi soir de 19h à 1h.
    Le samedi de 12h à 2h.
    Le dimanche de 12h à 15h pour le Big Folie Brunch.

    Renseignements et réservations : 02 31 98 65 58

    folie

  • Mes bonnes adresses à Deauville (version 2016): hôtels, restaurants, terrasses, salons de thé etc

    Royal3 (2).JPG

    royala1.jpg

    dede15

    parasols

    royal90.JPG

    Retrouvez également cet article sur mon site http://inthemoodforhotelsdeluxe.com.

    Suite à l’article du magazine ELLE de la semaine du 24 juillet 2015 dans lequel je vous livrais mes bonnes adresses à Deauville et comme je n’avais malheureusement pas pu toutes les y faire figurer, j’avais décidé, en août 2015, de vous livrer ici à nouveau un article complet avec mes bonnes adresses deauvillaises (restaurants, cafés, terrasses, hôtels, boutiques, salons de thé etc). Comme il y a constamment beaucoup de nouveautés et de rénovations à Deauville (a fortiori cette année 2016!), j’ai décidé de compléter chaque année cet article. En voici donc la version 2016 avec quelques nouveautés comme Les Manoirs de Tourgéville ou mon avis sur le Normandy suite à ses rénovations, les anciens commentaires ont également été mis à jour. De nouvelles photos viennent également les compléter. De quoi vous aider à passer le meilleur week-end possible à Deauville ou même un séjour plus long, par exemple pour le 42ème Festival du Cinéma Américain que je vous ferai bien entendu suivre ici en direct comme chaque année  du 2 au 11 septembre et pour lequel je vous fais d’ores et déjà gagner vos pass ainsi que vos invitations pour la cérémonie de clôture, ici.

    dede9

     

    dede16

    J’ai personnellement testé toutes les adresses figurant dans cet article, la grande majorité à Deauville et deux ou trois à Trouville. Il en manque quelques-unes que je n’ai pas encore eu le temps de tester et au sujet desquelles je ne manquerai pas de vous donner mon avis suite à mes prochains tests. Il y a notamment la Folie Douce qui remplace l’ancien restaurant « Les 3 mages » repris par le Groupe Barrière mais aussi le restaurant  « Le Bougnat »,  le restaurant « La Villa Gabrielle », le restaurant « Au Bureau », et le restaurant gastronomique de la rue Gambetta, parmi d’autres. Ci-dessous, vous ne trouverez que les établissements que je vous recommande. Je ne vous recommande en revanche pas la Pizzeria Santa Lucia ni le salon de thé Yvonne, les deux pour une propreté et une amabilité relatives, et des goûts pas forcément au rendez-vous…, mettre des photos de personnalités au mur ne suffit pas à garantir la qualité d’un établissement et à excuser d’être désagréable avec le client (sans compter une bouteille d’eau renversée). Les bonnes adresses sont suffisamment nombreuses à Deauville pour ne pas perdre votre temps dans des établissements qui ne méritent pas le déplacement…

    santa luciayvonne

     

    Ma rencontre avec Deauville et son Festival du Cinéma Américain il y a…23 ans  a été un vrai coup de foudre qui a changé le cours de mon existence… Un recueil de nouvelles sur le cinéma dont deux se déroulent au Festival du Cinéma Américain de Deauville (qui sera publié aux Editions du 38 en septembre 2016, le même éditeur qui a publié mon roman « L’amor dans l’âme » qui comprend d’ailleurs un chapitre clef à Deauville), après 7 blogs dont un sur Deauville, Inthemoodfordeauville.com,  après 3 participations à ses jurys de festivals (un presse et deux de cinéphiles ), et 23 festivals du cinéma américain et une bonne dizaine du Festival du Film Asiatique plus tard, je crois suffisamment bien connaître les lieux pour vous livrer mes bons plans (vous pouvez aussi suivre ma page Facebook consacrée à Deauville, ici).

     

     

    Deauville est une ville à la fois calme et (très) animée (je suis chaque jour impressionnée par les multiples activités qui y sont proposées tout au long de l’année sans parler d’évènements nationaux ou internationaux comme le G8 en 2011), une ville idéale autant pour se distraire que pour se reposer. Bien que la connaissant par cœur le charme opère. A chaque fois.

    solitaire

    Je ne connais pas d’endroits, ou si peu, dont la beauté soit aussi agréablement versatile, dont les couleurs et la luminosité lui procurent une telle hétérogénéité de visages. Loin de l’image de 21ème arrondissement de Paris à laquelle on tendrait à la réduire (qu’elle est aussi, certes), ce qui m’y enchante et ensorcelle se situe ailleurs : dans ce sentiment exaltant que procurent sa mélancolie étrangement éclatante et sa nostalgie paradoxalement joyeuse. Mélange finalement harmonieux de discrétion et de tonitruance. Tant de couleurs, de visages, de sentiments que j’éprouve la sensation de la redécouvrir à chaque fois. Bien sûr, je la préfère très tôt le matin, mystérieuse, presque déserte, qui émerge peu à peu des brumes et de l’obscurité nocturnes, dans une âpre luminosité qui se fait de plus en plus évidente, incontestable et enfin éblouissante. Ou le soir, quand le soleil décline et la teinte de couleurs rougeoyantes, d’un ciel incendiaire d’une beauté insaisissable et improbable et que je m’y laisse aller à des rêveries et des espoirs insensés.

    royal402.JPG

    activites1activites2activites3

    A l’image des êtres les plus intéressants, Deauville ne se découvre pas forcément au premier regard mais se mérite et se dévoile récompensant le promeneur de sa beauté incendiaire et ravageuse aux heures les plus solitaires, avec des couleurs aux frontières de l’abstraction, tantôt oniriques, tantôt presque inquiétantes.

    planches7

    cab30.jpg

    Alors, pour en profiter pleinement, je vous conseille donc de loger sur place. Voici mes conseils pour les hôtels pour différents budgets et toutes mes bonnes adresses pour profiter au mieux de  votre séjour.

    mairie1.jpg

    gabin.jpg

    IMG_8572

    Les photos de cet article sont issues de mon compte Instagram @sandra_meziere sur lequel vous pourrez retrouver d’autres photos de Deauville et notamment de la Solitaire du Figaro qui partait de Deauville dimanche dernier.

    Les hôtels

    Lire la suite

  • Ouverture de La Folie Douce By Barrière à Deauville

    image002

    Retrouvez également cet article sur mon site consacré aux hôtels et restaurants de luxe et à la mode http://inthemoodforhotelsdeluxe.com

    foliedouce

    2016 est décidément une année phare pour le groupe Barrière, après les rénovations des hôtels et notamment du Normandy (retrouvez mon article à ce sujet ici suite à mon séjour après les rénovations), l’acquisition de l’hôtel Wesminster au Touquet , et l’ouverture en fin d’année d’un nouvel établissement à Courchevel (que vous pouvez désormais retrouver sur Facebook, ici), sans compter le lancement des comptes Instagram (@groupebarriere, @hôtels.barriere) et une nouvelle campagne de communication sur Facebook que je trouve très réussie, Barrière a récemment acquis le célèbre restaurant Les 3 Mages, sur les Planches de Deauville face à la mer, pour compléter son offre de restauration sur le Resort.

    IMG_8145Photo ci-dessus, lors de mon dernier séjour à l’hôtel Normandy rénové, article à lire, ici.

    Pour donner au lieu, une âme festive et unique, le Groupe s’est ainsi associé avec Luc Réversade, inventeur du concept à succès « La Folie Douce ». Après « La Folie Douce by Barrière » pour l’hôtel Majestic Cannes lancée en 2015, c’est la seconde collaboration du Groupe avec « La Folie Douce ». Estivale à Cannes, « La Folie Douce » sera présente à Deauville tout au long de l’année. Créé en 1980, ce concept créatif enrichit sans cesse l’univers de la gastronomie. Dans une ambiance à la fois festive et familiale, « La Folie Douce » mixe les plaisirs d’une cuisine généreuse et de qualité avec des spectacles exceptionnels A base de liberté et d’authenticité le « Folie Douce lifestyle » se caractérise par son grain de folie associé à un esprit bon enfant. Pour le groupe Barrière, il constitue un atout supplémentaire et original pour attirer et séduire une clientèle de tous les âges.

    image005

    • Pour Dominique Desseigne, « Ce nouveau partenariat conforte notre positionnement d’acteur incontournable des loisirs et du divertissement haut de gamme. « La Folie Douce By Barrière » aux 3 Mages, c’est un doublé gagnant avec un nouveau lieu exceptionnel pour le Groupe et une offre totalement novatrice de restauration et de spectacle imaginée par un chef d’entreprise visionnaire Luc Reverssade. « La Folie Douce », c’est à la fois le goût de la fête et une expertise qui viennent enrichir notre offre et je suis ravi de cette nouvelle collaboration ».
    • Pour Luc Réversade, « Pour moi qui ai commencé avec ma mère en ouvrant un restaurant tout simple dans un refuge de montagne, installer « La Folie Douce » dans un établissement du Groupe Barrière, c’est une vraie consécration ! Cuisine généreuse, ambiance cabaret, spectacles et shows en plein air face à la mer…Aux 3 Mages, nous allons offrir du bonheur et de la joie de vivre à tous les amoureux de la gastronomie et de la fête. ».

    La Folie Douce by Barrière Deauville:

    image008

    Un lieu emblématique ouvert de 12h00 à 1H00, une cuisine innovante et une programmation exceptionnelle.

    Un lieu magique entièrement rénové pour accueillir une décoration chaleureuse rappelant les clubs anglais, l’esprit hippique, avec du bois, des scènes équestres aux murs. Une cheminée, pièce centrale, qui a été conservée, un imposant bar en bois et zinc trouvera également sa place à l’entrée du restaurant.

    Une cuisine généreuse, gourmande et conviviale élaborée par le Chef exécutif de la Folie Douce, Franck Mischler.

    Des produits du terroir revisités et colorés d’épice, soles, coquillages, soupe de poisson, mais aussi Camembert et autres fromages normands :

    – Carpaccio de bœuf légèrement fumé, coques et palourdes, feuilles d’huitre

    – Crevettes grises dans tous leurs états, croquette entière et capuccino.

    – Filet de sole mousseline aux champignons, sauce au Pommeau de Normandie

    – Moules de Buchot, au curry et safran, barquette de frites

    – Burger de bœuf « Dry Aged » et camembert fondu

    – Les bonbons normands aux fromages, Camembert, Livarot, et Pont-

    – Crêpe au sarazin et fromages normands, œufs bio, lardons de bœuf

    Le tout présenté à la façon « Folie Douce » : une crêpe servie dans sa poêle, un carpaccio dans une boite à pizza…

    Des animations musicales pour ponctuer la journée et un planning riche en événements : un show, au croisement des arts de la rue et du cabaret pour séduire toutes les générations, 8 artistes, chanteurs, danseurs, performers, musiciens, meneurs de revue qui multiplient les performances. La Folie Douce c’est aussi plusieurs événements avec un défilé de mode, une journée yoga, une « British Party » , un challenge sportif à venir découvrir à partir du 8 juillet.

    Je ne manquerai pas de tester les lieux lors de mon prochain séjour à Deauville.

    Pour en savoir plus: http://www.lafoliedouce.com/fr/les-folie-douce/barriere-deauville.html