Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

IN THE MOOD FOR DEAUVILLE - Page 2

  • Partenariat - La Box Fait Son Cinéma : présentation

    box2.png

    box 3.png

    box4.png

    Chaque mois désormais, je vous parlerai de "La Box fait son cinéma" qui j'aurai la chance de recevoir et que je suis particulièrement ravie de vous présenter. Il s'agit ainsi de la toute 1ère box surprise sur abonnement dédiée à l’univers des plus grands films. Une mine d'or pour cinéphiles! Et un plaisir enfantin que de découvrir les surprises que recèlent la boîte.

    Le principe est simple : les abonnés reçoivent chaque mois à domicile une box surprise composée d’un film qu’il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie (format DVD ou Bluray au choix lors de l’inscription) et de produits soigneusement sélectionnés en lien avec le film et/ou sa thématique ainsi qu’un vrai kit clé en main pour plonger dans l’atmosphère du film et organiser son propre ciné club à la maison.

    Cet abonnement mensuel automatiquement renouvelable est au tarif de 17,90€ + 4€ de frais d’envoi.  Mais il est bien sûr sans engagement, les clients peuvent se désabonner à tout moment sur un simple clic dans leur compte client.

    J'ai eu le plaisir ce matin de recevoir la Box "Nouvelle Vague" pour me plonger dans l'univers d' A bout de souffle, le film le plus représentatif de la Nouvelle Vague.

    La Box fait son cinéma, Nouvelle Vague, partenariat, Godard, A bout de souffle, cinéma, In the mood for cinema, partenariat, mode, Jean Seberg, Jean-Paul Belmondo

    Chaque boîte contient un livret explicatif aussi instructif que ludique qui fourmille d'anecdotes passionnantes sur le film ou l'époque de celui-ci, des questions, des informations sur les lieux de tournage, des liens qui vous permettent de vous plonger dans l'univers musical du film etc. Bref, rien que pour le livret, cela vaudrait déjà la peine de s'abonner! A ce livret  que vous trouverez dans chaque box, dans la box "Nouvelle Vague" vient s'ajouter le DVD du film "A bout de souffle", La Petite anthologie des Cahiers du cinéma sur la Nouvelle vague (une passionnante mine d'informations sur les films de la Nouvelle Vague), un petit carnet La Box fait son cinéma qui ne me quitte déjà plus (idéal pour griffonner les idées pour mon prochain roman, des bribes de critiques de films ou tout ce que vous voudrez), le célèbre et indémodable T-shirt porté par Jean Seberg dans "A bout de souffle" et même un sachet de popcorn!

    la box fait son cinéma,nouvelle vague,partenariat,godard,a bout de souffle,cinéma,in the mood for cinema,mode,jean seberg,jean-paul belmondo

    La Box fait son cinéma, Nouvelle Vague, partenariat, Godard, A bout de souffle, cinéma, In the mood for cinema, partenariat, mode, Jean Seberg, Jean-Paul Belmondo

    Et si vous voulez vous aussi en profiter et vous plonger dans l'univers du premier film de Jean-Luc Godard, sachez que la Box Nouvelle Vague est en solde jusqu'au 2/08 à 17,90€ au lieu de 24,90€ en vente à l'unité sans abonnement, donc une belle affaire à saisir !

    la box fait son cinéma,nouvelle vague,partenariat,godard,a bout de souffle,cinéma,in the mood for cinema,mode,jean seberg,jean-paul belmondo,herald tribune

    Alors? Vous voulez la commander? Cliquez sur ce lien ou sur l'affiche de "La Box fait son cinéma" dans la colonne de droite ou sur l'une des photos de cet article. Dans quelques jours, je vous présenterai la Box suivante. Je suis déjà impatiente de découvrir quelles surprises elle me réserve.

     

  • L'hommage du 42ème Festival du Cinéma Américain de Deauville à Michael Moore

    moore1.jpg

    Nous savions pour le moment seulement que le 42ème Festival du Cinéma Américain de Deauville aurait lieu du 2 au 11 septembre 2016, que le jury serait présidé par Frédéric Mitterrand et que l'affiche est un magnifique hommage au film "Les Temps modernes" et à Chaplin. Je vous rappelle également que je vous fais gagner vos pass pour le festival, ici.

    Nous connaissons désormais aussi le nom d'une des personnalités à qui le festival rendra hommage: le cinéaste Michael Moore, en sa présence. À cette occasion, le Festival présentera en avant-première son nouveau film "Where to Invade Next", avant sa sortie en salles le 7 septembre.  

    Voici le pitch de son nouveau film: Dans son nouveau documentaire, Michael Moore décide de s'amuser à envahir le monde pour déterminer ce que les États-Unis peuvent apprendre des autres pays. 

    moore2.jpg

    Ainsi le communiqué officiel du Festival présente-t-il Michael Moore:

    Il promène sa caméra le long des chemins et, avec sa seule parole, tient tête aux hommes de pouvoir les plus féroces. Michael Moore est un héros américain, protégeant son pays de son pire ennemi : les États-Unis. D’un film à l’autre, il cherche à dissiper un rêve américain bâti sur des mirages : la toute-puissance patronale avec Roger et moi ou The Big One, le port d’arme dans Bowling for Columbine, la politique militaire postcoloniale de Georges W. Bush dans Farhenheit 9/11, l’avidité du système de santé dans SiCKO ou encore les dérives du modèle économique dans Capitalism: A Love Story. En bientôt trente ans d’activisme artistique, Michael Moore s’est imposé comme un maître en la matière, pétrissant le réel et la fiction pour en extraire toute la vérité. 

    FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE | SELECTED FILMOGRAPHY «
     
    Réalisateur | Director
     
    2015      WHERE TO INVADE NEXT – doc
    2009      CAPITALISM: A LOVE STORY – doc
    2007      SLACKER UPRISING – doc
    2007      SICKO – doc
    2004      FAHRENHEIT 9/11 – doc
    2002      BOWLING FOR COLUMBINE – doc
    1997      THE BIG ONE – doc
    1995      CANADIAN BACON
    1992      PETS OR MEAT – RETURN TO FLINT – doc
    1989      ROGER ET MOI (Roger & Me) – doc

     
    Michael Moore est né à Flint, dans le Michigan. Alors qu’il est Eagle Scout et assiste aux séminaires de l’Église catholique, il devient à 18 ans le plus jeune élu du pays. Il fait son premier film en 1989, Roger & Me, et bat tous les records du box-office américain – ce film a notamment donné naissance au mouvement documentaire moderne. Michael Moore continue sur sa lancée avec Bowling for Columbine, récompensé aux Oscars, et Fahrenheit 9/11 qui reçoit la Palme d’or à Cannes, tous deux de grands succès en salles. On compte parmi ses réalisations les plus remarquables SiCKO, nominé aux Oscars, et Capitalism: A Love Story. Michael Moore a reçu un Emmy Award pour sa série TV Nation.
    Il est également l’un des auteurs non-fiction les plus lus des États-Unis, avec à son actif des livres comme Mike contre-attaque et Tous aux abris. Il vit aujourd’hui à Traverse City dans le Michigan, où il a fondé le Traverse Film Festival et deux salles de cinéma Art et essai.
    Lien permanent Catégories : HOMMAGES 0 commentaire Imprimer
  • Suivez aussi Inthemoodfordeauville.com sur instagram: @sandra_meziere

    laval119.jpg

    laval120.jpg

    Deauville700.jpg

    deauville701.jpg

    Deauville702.jpg

    Alors que certains sont déjà passés depuis longtemps à Snapchat (qui, je l'avoue, ne m'intéresse absolument pas), je commence vraiment à me prendre au jeu d'Instagram. Si au départ je publiais avec parcimonie, c'est aujourd'hui devenu un réflexe quotidien et un vrai plaisir que d'essayer de sublimer les photos.

    Vous y trouverez surtout des photos de festivals de cinéma, de villes comme Laval, Deauville, Paris, La Baule etc, des restaurants, des hôtels, et parfois des informations comme des affiches de festivals ou de films. Evidemment vous pourrez m'y suivre en direct du 42ème Festival du Cinéma Américain de Deauville!

    Je vous invite donc à me suivre sur Instagram (@sandra_meziere ou http://instagram.com/sandra_meziere) où vous êtes pour l'instant beaucoup moins nombreux à me suivre que sur twitter...alors je vous y attends!

    Retrouvez quelques photos récentes extraites de mon compte Instagram ci-dessus.

    instagram.png

  • Mes bonnes adresses à Deauville (version 2016): hôtels, restaurants, terrasses, salons de thé etc

    Royal3 (2).JPG

    royala1.jpg

    dede15

    parasols

    royal90.JPG

    Retrouvez également cet article sur mon site http://inthemoodforhotelsdeluxe.com.

    Suite à l’article du magazine ELLE de la semaine du 24 juillet 2015 dans lequel je vous livrais mes bonnes adresses à Deauville et comme je n’avais malheureusement pas pu toutes les y faire figurer, j’avais décidé, en août 2015, de vous livrer ici à nouveau un article complet avec mes bonnes adresses deauvillaises (restaurants, cafés, terrasses, hôtels, boutiques, salons de thé etc). Comme il y a constamment beaucoup de nouveautés et de rénovations à Deauville (a fortiori cette année 2016!), j’ai décidé de compléter chaque année cet article. En voici donc la version 2016 avec quelques nouveautés comme Les Manoirs de Tourgéville ou mon avis sur le Normandy suite à ses rénovations, les anciens commentaires ont également été mis à jour. De nouvelles photos viennent également les compléter. De quoi vous aider à passer le meilleur week-end possible à Deauville ou même un séjour plus long, par exemple pour le 42ème Festival du Cinéma Américain que je vous ferai bien entendu suivre ici en direct comme chaque année  du 2 au 11 septembre et pour lequel je vous fais d’ores et déjà gagner vos pass ainsi que vos invitations pour la cérémonie de clôture, ici.

    dede9

     

    dede16

    J’ai personnellement testé toutes les adresses figurant dans cet article, la grande majorité à Deauville et deux ou trois à Trouville. Il en manque quelques-unes que je n’ai pas encore eu le temps de tester et au sujet desquelles je ne manquerai pas de vous donner mon avis suite à mes prochains tests. Il y a notamment la Folie Douce qui remplace l’ancien restaurant « Les 3 mages » repris par le Groupe Barrière mais aussi le restaurant  « Le Bougnat »,  le restaurant « La Villa Gabrielle », le restaurant « Au Bureau », et le restaurant gastronomique de la rue Gambetta, parmi d’autres. Ci-dessous, vous ne trouverez que les établissements que je vous recommande. Je ne vous recommande en revanche pas la Pizzeria Santa Lucia ni le salon de thé Yvonne, les deux pour une propreté et une amabilité relatives, et des goûts pas forcément au rendez-vous…, mettre des photos de personnalités au mur ne suffit pas à garantir la qualité d’un établissement et à excuser d’être désagréable avec le client (sans compter une bouteille d’eau renversée). Les bonnes adresses sont suffisamment nombreuses à Deauville pour ne pas perdre votre temps dans des établissements qui ne méritent pas le déplacement…

    santa luciayvonne

     

    Ma rencontre avec Deauville et son Festival du Cinéma Américain il y a…23 ans  a été un vrai coup de foudre qui a changé le cours de mon existence… Un recueil de nouvelles sur le cinéma dont deux se déroulent au Festival du Cinéma Américain de Deauville (qui sera publié aux Editions du 38 en septembre 2016, le même éditeur qui a publié mon roman « L’amor dans l’âme » qui comprend d’ailleurs un chapitre clef à Deauville), après 7 blogs dont un sur Deauville, Inthemoodfordeauville.com,  après 3 participations à ses jurys de festivals (un presse et deux de cinéphiles ), et 23 festivals du cinéma américain et une bonne dizaine du Festival du Film Asiatique plus tard, je crois suffisamment bien connaître les lieux pour vous livrer mes bons plans (vous pouvez aussi suivre ma page Facebook consacrée à Deauville, ici).

     

     

    Deauville est une ville à la fois calme et (très) animée (je suis chaque jour impressionnée par les multiples activités qui y sont proposées tout au long de l’année sans parler d’évènements nationaux ou internationaux comme le G8 en 2011), une ville idéale autant pour se distraire que pour se reposer. Bien que la connaissant par cœur le charme opère. A chaque fois.

    solitaire

    Je ne connais pas d’endroits, ou si peu, dont la beauté soit aussi agréablement versatile, dont les couleurs et la luminosité lui procurent une telle hétérogénéité de visages. Loin de l’image de 21ème arrondissement de Paris à laquelle on tendrait à la réduire (qu’elle est aussi, certes), ce qui m’y enchante et ensorcelle se situe ailleurs : dans ce sentiment exaltant que procurent sa mélancolie étrangement éclatante et sa nostalgie paradoxalement joyeuse. Mélange finalement harmonieux de discrétion et de tonitruance. Tant de couleurs, de visages, de sentiments que j’éprouve la sensation de la redécouvrir à chaque fois. Bien sûr, je la préfère très tôt le matin, mystérieuse, presque déserte, qui émerge peu à peu des brumes et de l’obscurité nocturnes, dans une âpre luminosité qui se fait de plus en plus évidente, incontestable et enfin éblouissante. Ou le soir, quand le soleil décline et la teinte de couleurs rougeoyantes, d’un ciel incendiaire d’une beauté insaisissable et improbable et que je m’y laisse aller à des rêveries et des espoirs insensés.

    royal402.JPG

    activites1activites2activites3

    A l’image des êtres les plus intéressants, Deauville ne se découvre pas forcément au premier regard mais se mérite et se dévoile récompensant le promeneur de sa beauté incendiaire et ravageuse aux heures les plus solitaires, avec des couleurs aux frontières de l’abstraction, tantôt oniriques, tantôt presque inquiétantes.

    planches7

    cab30.jpg

    Alors, pour en profiter pleinement, je vous conseille donc de loger sur place. Voici mes conseils pour les hôtels pour différents budgets et toutes mes bonnes adresses pour profiter au mieux de  votre séjour.

    mairie1.jpg

    gabin.jpg

    IMG_8572

    Les photos de cet article sont issues de mon compte Instagram @sandra_meziere sur lequel vous pourrez retrouver d’autres photos de Deauville et notamment de la Solitaire du Figaro qui partait de Deauville dimanche dernier.

    Les hôtels

    Lire la suite

  • Concours - Gagnez vos pass pour le 42ème Festival du Cinéma Américain de Deauville

    Deauville2016

    cid

    deauvillenouveau

    Deauville20161.jpg

    Dans un peu moins de trois mois aura lieu le 42ème Festival du Cinéma Américain de Deauville. J’ai assisté à plus de la moitié de ces 41 éditions passées et pourtant ma curiosité et mon enthousiasme pour ce festival demeurent intacts. C’est même le seul pour lequel la question ne se pose même pas. Quoiqu’il arrive, chaque année, le rendez-vous est en effet pour moi immuable et incontournable. Je n’ai ainsi jamais cessé d’y retourner sur toute sa durée après ma découverte du festival. Quoiqu’il arrive, chaque année, c’est comme une douce réminiscence de mon premier Festival du Cinéma Américain (qui fut aussi mon premier festival de cinéma auquel en succédèrent tant). La beauté incendiaire, mélancolique et changeante de Deauville me fascine toujours autant que la première fois que j’ai foulé ses célèbres planches et je ne me lasse d’ailleurs toujours pas de la photographier.

    planches2

    Et lorsque j’entre dans la majestueuse salle du CID, un mélange de nostalgie joyeuse et de fascination émue devant cet écrin synonyme de tant d’instants de vie et de cinéma indélébiles m’étreint toujours. Vous l’aurez compris: j’aime ce festival. Passionnément. Indéfectiblement. Au point d’avoir fait partie de son jury de cinéphiles en 2000. Au point d’y consacrer un blog entier (Inthemoodfordeauville.com). Au point d’avoir réussi à y placer une scène clef de mon premier roman publié en papier L’amor dans l’âme ( paru en avril 2016 aux Editions du 38) …qui se déroule pourtant au Festival de Cannes et en attendant la publication d’un autre manuscrit  en septembre, lequel devrait faire une plus large place au Festival du Cinéma Américain de Deauville (mais chut, je ne vous ai rien dit..). Comme chaque année, je serai donc, forcément, fidèle au rendez-vous. Et je me réjouis d’avance de vous le faire vivre en direct et, comme chaque année également, en partenariat avec le CID, de vous permettre de remporter vos pass pour vivre pleinement ce festival avec, en plus, un bonus exceptionnel cette année puisque je vous ferai gagner deux invitations pour la cérémonie de clôture et le film de clôture!

    Keanu2

    Ci-dessus, Keanu Reeves lors de l’hommage qui lui a rendu le Festival du Cinéma Américain de Deauville l’an passé

    Le Festival du Cinéma Américain de Deauville se caractérise et se distingue par sa judicieuse alliance de blockbusters et de films indépendants grâce à la compétition mise en place en 1995 mais aussi par les hommages à des personnalités du cinéma américain dont les noms, pour la plupart, ornent les cabines des planches. Un générique éclectique et impressionnant! Malgré cela, le festival a su rester un événement très accessible et ouvert à tous, destiné à la fois aux cinéphiles autant qu’aux « simples amateurs » de cinéma. « Un moment précieux pour tous les amoureux du cinéma »,  comme le spécifie le juste et beau slogan du festival…

    Les Docs de l’oncle Sam nous réservent aussi chaque année d’excellentes surprises comme l’électrisant Janis d’Amy Berg l’an passé. Mais Deauville, ce sont aussi: le prix Michel d’Ornano (qui récompense un scénario de film français, l’an dernier l’excellent Les Cowboys de Thomas Bidegain), un prix littéraire, des séries, des classiques du cinéma, des conférences de presse…

    homes

    Malgré leur diversité de styles, d’époques, de points de vue (14 films l’an passé), des thématiques communes se dégagent ainsi chaque année des films en compétition comme un état des lieux de l’Amérique. En 2015, les films en lice pour le Grand Prix mettaient en scène des personnages avides de liberté, emprisonnés dans un quotidien étouffant, une vie qu’ils n’avaient pas choisie à laquelle ils désiraient échapper, englués dans les difficultés économiques, des personnages marqués par l’absence du père et/ou le deuil comme la métaphore d’un monde en quête de (re)pères et d’un nouveau souffle de liberté. Comme chaque année, cette compétition nous donnait à voir une autre Amérique, l’envers de l’American dream, les failles et blessures qui se cachent derrière l’étincelante bannière étoilée, la réalité souvent crue que le cinéma américain préfère habituellement dissimuler et édulcorer. En cela, ce fut une plongée passionnante dans une autre Amérique. Qu’en sera-t-il cette année? Pour cela, il faudra attendre la fin août et la conférence de presse du festival même si de nombreux éléments du programme nous seront révélés d’ici là. Je ne manquerai pas de vous les annoncer au fur et à mesure.

    Frédéric Mitterrand

    Nous savons pour l’instant seulement que cette 42ème édition aura lieu du 2 au 11 septembre 2016 et que le jury sera présidé par Frédéric Mitterrand. Avec ce cinéphile érudit, amoureux passionné et passionnant du cinéma, à n’en pas douter les débats seront brillants et les films seront regardés avec bienveillance. Il n’est pas seulement cette voix lyrique et inimitable. En plus d’être désormais écrivain, il a surtout défendu ardemment le cinéma comme exploitant de cinéma, réalisateur, producteur, mais aussi en tant qu’ancien Ministre de la Culture. Le cinéma n’a plus de secrets pour lui et son regard sur les films en lice sera sans doute aucun aiguisé.

    kiehls15

    kiehls16

    Nous savons également que la marque de cosmétiques Kiehl’s sera à nouveau partenaire officiel cette année après avoir fait de sa « Villa Kiehl’s » LE lieu convivial et élégant de l’édition passée qui a aussi indéniablement contribué à la réussite de cette 41ème édition. Je me réjouis donc de retrouver la villa et son affable équipe cette année.

    Deauville20162.jpg

    Quelle affiche que celle de cette 42ème édition! Sans doute est-ce la plus belle depuis la création du festival, même si certaines furent particulièrement mémorables. Mais j’avoue que ce magnifique hommage à Chaplin et à la scène finale du chef-d’œuvre que sont Les Temps modernes me réjouit tout particulièrement.

     

    passfestival

    Vous pouvez bien sûr d’ores et déjà acheter vos pass pour ce 42ème Festival du Cinéma Américain de Deauville auprès du CID, directement sur internet, ici. Les prix demeurent très raisonnables pour le nombre de séances auxquelles un pass permet d’assister. Les entreprises peuvent également acheter leurs pass VIP (avec de nombreuses formules) auprès du CID (renseignements, ici).

    Et vous pouvez aussi bien sûr tenter votre chance au concours ci-dessous. Sur les 36 pass que je peux vous faire gagner, j’en conserve 6 et les 2 invitations pour la clôture que je mettrai en jeu en septembre pendant le festival. Deux d’entre vous pourront ainsi gagner trois pass (pour le vendredi 9,  le samedi 10 et le dimanche 11 septembre) et chacun une invitation exceptionnelle pour la cérémonie et le film de clôture le 10 septembre.

    En attendant, tentez votre chance pour gagner un ou plusieurs des 30 pass restants mis en jeu dès aujourd’hui! Bonne chance et bon festival à tous!

    En complément, quelques liens utiles concernant le Festival du Cinéma Américain de Deauville:

    CID2

    Le site du CID pour réserver vos pass pour le Festival du Cinéma Américain de Deauville (que vous pouvez également suivre sur twitter – @CID_Deauville)

    La page du CID pour réserver les pass VIP pour les entreprises

    Le site officiel du Festival du Cinéma Américain de Deauville

    Le compte twitter officiel du Festival du Cinéma Américain de Deauville: @DeauvilleUS (et le hashtag: #Deauville2016)

    La page Facebook officielle du Festival du Cinéma Américain de Deauville

    La page officielle de la ville de Deauville (que vous pouvez également suivre sur twitter -@deauvilletwitts-, sur Instagram -@visitdeauvilleofficial- et sur Facebook, ici)

    Mes bonnes adresses à Deauville (article bientôt complété suite à mon séjour presse à l’hôtel Normandy rénové et aux Manoirs de Tourgéville)

    Mon compte rendu du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2015

    Mon blog consacré à Deauville notamment pour retrouver tous mes articles sur les éditions passées

    Pour me suivre en direct pendant le festival: sur mes blogs (Inthemoodforfilmfestivals.com, Inthemoodforcinema.com, Inthemoodfordeauville.com et Inthemoodforhotelsdeluxe.com), sur twitter (@moodforcinema-compte principal- et @moodfdeauville), sur Facebook  (Facebook In the mood for cinema et Facebook In the mood for Deauville) et sur Instagram (@sandra_meziere).

    CONCOURS

    CID3

    Règlement

    Pour participer, envoyez vos réponses à inthemoodforfilmfestivals@gmail.com en n’oubliant pas de spécifier vos nom et prénom (pas de pseudo). L’intitulé de votre email devra être « Concours Deauville 2016″.  Seuls les gagnants seront contactés, par email après la fin du concours qui s’achève le 23 août 2016, à minuit.  Les 6 pass restants et les invitations pour la cérémonie et le film de clôture seront mis en jeu pendant le festival (2 gagnants avec chacun 1 pass pour le vendredi 9, 1 pass pour le samedi 10, 1 pass pour le dimanche 11 et une invitation pour la clôture).  Les questions portent sur Deauville et/ou le cinéma américain et/ou le Festival du Cinéma Américain de Deauville. A gagner pour cette première partie: 30 pass ainsi répartis en 11 lots:

    Répartition des lots:

    1er prix (6 pass pour le gagnant : 3 pour lui et 3 pour un accompagnant) : 2 pass pour le samedi 3, 2 pass pour le dimanche 4, 2 pass pour le lundi 5

    2ème prix (3 pass pour le gagnant) : 1 pass pour le vendredi 9, 1 pass pour le samedi 10, 1 pass pour le dimanche 11

    3ème Prix (4 pass pour le gagnant) : 1 pass pour le lundi 5, 1 pass pour le mardi 6, 1 pass pour le mercredi 7, 1 pass pour le jeudi 8,

    4ème prix (3 pass pour le gagnant) : 1 pass samedi 3, 1 pass pour le dimanche 4, 1 pass pour le lundi 5

    5ème prix (2 pass pour le gagnant) : 1 pass pour le samedi 3, 1 pass pour le dimanche 4

    6ème prix (2 pass pour le gagnant) : 1 pass pour le samedi 10 et 1 pass pour le dimanche 11

    7ème prix (3 pass pour le gagnant) : 1 pass pour le mardi 6, 1 pass pour le mercredi 7, 1 pass pour le jeudi 8

    8ème prix (2 pass pour le gagnant, 1 pour lui et 1 pour un accompagnant) Prix : 2 pass pour le mardi 6,

    9ème prix (2 pass pour le gagnant) : 1 pass pour le mercredi 7 et 1 pass pour le jeudi 8

    10ème prix (2 pass pour le gagnant) : 1 pass pour le mercredi 7 et 1 pass pour le jeudi 8

    11ème prix (1 pass pour le gagnant) : 1 pass pour le vendredi 9

    Questions:

    1. Une plaque au nom de son auteur se situe sur les planches de Deauville. O. l’a adapté (dans un film américain). De quel livre s’agit-il?

    2. Citez 4 films dans lesquels au moins une scène a été tournée à Deauville, au moins un des 4 cités devant être sorti en 2015 ou 2016.

    3. Quel est le titre du film dont l’image figure ci-dessous et quel est son rapport avec le Festival du Cinéma Américain de Deauville?

    question 3

    4. Quel est le lien principal entre les deux films dont sont extraites les images ci-dessous? Donnez-moi les titres de ces deux films.

    Question 4 (1) question 4(2)

    5. Combien la salle de cinéma du CID peut-elle contenir de personnes?

    6. Parmi ces personnalités, laquelle n’a pas son nom sur les planches de Deauville: James Ivory, James Dean, Danny Kaye, Arnon Milchan, Steven Spielberg, Jessica Chastain, Abel Ferrara, Elia Kazan, James Coburn.

    7.  De quelle affiche cette image est-elle extraite?

    question 7

    8. Qui a récemment présidé le jury du Festival du Cinéma Américain de Deauville avant de revenir rendre hommage à une actrice l’an passé?

    9. Quel est le rapport entre le cinéaste qui a réalisé ce film et le Festival du Cinéma Américain de Deauville ?

    Question 9

     

    10. Afin de départager les questionnaires dont toutes les réponses seraient exactes et afin d’éviter les réponses provenant de sites de concours les répertoriant, pouvez-vous me dire quel fut pour vous le meilleur film américain de l’année 2015 (et pourquoi) et ce que représente le Festival du Cinéma Américain de Deauville pour vous (que vous soyez déjà venu-e- ou non).

    Bonne chance!

    Lien permanent Catégories : CONCOURS 0 commentaire Imprimer
  • Ouverture de La Folie Douce By Barrière à Deauville

    image002

    Retrouvez également cet article sur mon site consacré aux hôtels et restaurants de luxe et à la mode http://inthemoodforhotelsdeluxe.com

    foliedouce

    2016 est décidément une année phare pour le groupe Barrière, après les rénovations des hôtels et notamment du Normandy (retrouvez mon article à ce sujet ici suite à mon séjour après les rénovations), l’acquisition de l’hôtel Wesminster au Touquet , et l’ouverture en fin d’année d’un nouvel établissement à Courchevel (que vous pouvez désormais retrouver sur Facebook, ici), sans compter le lancement des comptes Instagram (@groupebarriere, @hôtels.barriere) et une nouvelle campagne de communication sur Facebook que je trouve très réussie, Barrière a récemment acquis le célèbre restaurant Les 3 Mages, sur les Planches de Deauville face à la mer, pour compléter son offre de restauration sur le Resort.

    IMG_8145Photo ci-dessus, lors de mon dernier séjour à l’hôtel Normandy rénové, article à lire, ici.

    Pour donner au lieu, une âme festive et unique, le Groupe s’est ainsi associé avec Luc Réversade, inventeur du concept à succès « La Folie Douce ». Après « La Folie Douce by Barrière » pour l’hôtel Majestic Cannes lancée en 2015, c’est la seconde collaboration du Groupe avec « La Folie Douce ». Estivale à Cannes, « La Folie Douce » sera présente à Deauville tout au long de l’année. Créé en 1980, ce concept créatif enrichit sans cesse l’univers de la gastronomie. Dans une ambiance à la fois festive et familiale, « La Folie Douce » mixe les plaisirs d’une cuisine généreuse et de qualité avec des spectacles exceptionnels A base de liberté et d’authenticité le « Folie Douce lifestyle » se caractérise par son grain de folie associé à un esprit bon enfant. Pour le groupe Barrière, il constitue un atout supplémentaire et original pour attirer et séduire une clientèle de tous les âges.

    image005

    • Pour Dominique Desseigne, « Ce nouveau partenariat conforte notre positionnement d’acteur incontournable des loisirs et du divertissement haut de gamme. « La Folie Douce By Barrière » aux 3 Mages, c’est un doublé gagnant avec un nouveau lieu exceptionnel pour le Groupe et une offre totalement novatrice de restauration et de spectacle imaginée par un chef d’entreprise visionnaire Luc Reverssade. « La Folie Douce », c’est à la fois le goût de la fête et une expertise qui viennent enrichir notre offre et je suis ravi de cette nouvelle collaboration ».
    • Pour Luc Réversade, « Pour moi qui ai commencé avec ma mère en ouvrant un restaurant tout simple dans un refuge de montagne, installer « La Folie Douce » dans un établissement du Groupe Barrière, c’est une vraie consécration ! Cuisine généreuse, ambiance cabaret, spectacles et shows en plein air face à la mer…Aux 3 Mages, nous allons offrir du bonheur et de la joie de vivre à tous les amoureux de la gastronomie et de la fête. ».

    La Folie Douce by Barrière Deauville:

    image008

    Un lieu emblématique ouvert de 12h00 à 1H00, une cuisine innovante et une programmation exceptionnelle.

    Un lieu magique entièrement rénové pour accueillir une décoration chaleureuse rappelant les clubs anglais, l’esprit hippique, avec du bois, des scènes équestres aux murs. Une cheminée, pièce centrale, qui a été conservée, un imposant bar en bois et zinc trouvera également sa place à l’entrée du restaurant.

    Une cuisine généreuse, gourmande et conviviale élaborée par le Chef exécutif de la Folie Douce, Franck Mischler.

    Des produits du terroir revisités et colorés d’épice, soles, coquillages, soupe de poisson, mais aussi Camembert et autres fromages normands :

    – Carpaccio de bœuf légèrement fumé, coques et palourdes, feuilles d’huitre

    – Crevettes grises dans tous leurs états, croquette entière et capuccino.

    – Filet de sole mousseline aux champignons, sauce au Pommeau de Normandie

    – Moules de Buchot, au curry et safran, barquette de frites

    – Burger de bœuf « Dry Aged » et camembert fondu

    – Les bonbons normands aux fromages, Camembert, Livarot, et Pont-

    – Crêpe au sarazin et fromages normands, œufs bio, lardons de bœuf

    Le tout présenté à la façon « Folie Douce » : une crêpe servie dans sa poêle, un carpaccio dans une boite à pizza…

    Des animations musicales pour ponctuer la journée et un planning riche en événements : un show, au croisement des arts de la rue et du cabaret pour séduire toutes les générations, 8 artistes, chanteurs, danseurs, performers, musiciens, meneurs de revue qui multiplient les performances. La Folie Douce c’est aussi plusieurs événements avec un défilé de mode, une journée yoga, une « British Party » , un challenge sportif à venir découvrir à partir du 8 juillet.

    Je ne manquerai pas de tester les lieux lors de mon prochain séjour à Deauville.

    Pour en savoir plus: http://www.lafoliedouce.com/fr/les-folie-douce/barriere-deauville.html