Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PRIX LITTERAIRE LUCIEN BARRIERE

  • LES SABLES DE L’AMARGOSA de Claire Vaye Watkins - Prix littéraire Lucien Barrière 2017

    sables4.jpg

    Los Angeles, dans un futur indéterminé. Après des décennies de surexploitation, la Californie n’est plus qu’un désert. La plupart des habitants ont été évacués, mais les derniers récalcitrants hantent encore les lieux. Regroupés en bandes, ils survivent en pillant la ville, dont ils sont désormais prisonniers puisque les États voisins ont fermé leurs frontières. Mais une immense dune de sable mouvante, qui broie tout sur son passage, menace de les anéantir. 
     
    Dans cet univers apocalyptique, Ray et Luz Dunn, réfugiés jusque-là dans le palace d’une starlette d’Hollywood, kidnappent une fillette de deux ans qui semble abandonnée aux mains d’un groupe de marginaux et décident de s’enfuir en prenant la direction de l’Est, où, selon une rumeur persistante, un sourcier visionnaire aurait fondé avec ses disciples une intrigante colonie…     Avec cette fable écologique autour du réchauffement climatique et de la raréfaction de l’eau, aussi émouvante qu’originale, Claire Vaye Watkins s’impose comme un auteur saisissant, et de sa plume envoûtante, elle donne vie à un univers singulier où réel et imaginaire s’entremêlent avec une virtuosité inouïe.

    Jeune surdouée des lettres américaines née en 1984, Claire Vaye Watkins est l’auteur d’un recueil de nouvelles (Nevada, Calmann-Lévy, 2012) qui lui a valu de nombreuses récompenses littéraires.
    Saluée par la National Book Foundation comme l’un des cinq auteurs de moins de 35 ans les plus talentueux, et par le magazine Granta comme l’un des meilleurs jeunes écrivains de la décennie, elle signe ici son premier roman, qui a fait sensation sur la scène littéraire américaine et a été élu « Meilleur livre de l’année » par de nombreux magazines et revues dont The Washington Post, The Los Angeles Times et Kirkus Reviews.   
     
     
    LES LAURÉATS PRÉCÉDENTS


    1976  LE FOU D’AMÉRIQUE Yves Berger 1977  Marc Ullmann 1978  LE MENDIANT ET LE VOLEUR Irvin Shaw 1979  BY MYSELF Lauren Bacall 1980  Maurice Bellonte 1981  LES JEUNES LIONS Irwin Shaw 1981 Georges Walter 1982  LES MÉMOIRES IMAGINAIRES DE MARILYN Norman Mailer 1983  CRÉATION Gore Vidal 1984  LE CINQUIÈME FILS Elie Wiesel 1985  FORTITUDE Larry Collins 1986  LA CLASSE Eric Segal 1987  Patricia Highsmith 1988  L’HERBE DE FER William Kennedy 1989  Budd Schulberg 1990  ŒUVRE William Styron 1991  LE GRAND ROUGE Samuel Fuller 1992  DICTIONNAIRE DU CINÉMA Jacques Lourcelles 1993  LE FEU DES ÉTOILES Sidney Sheldon 1994  MONSIEUR VERTIGO Paul Auster 1994 Barbara Taylor Bradford 1995  LES FILLES DE MARIA Jerome Charyn  1996  LE MONDE PERDU Michael Crichton  1997  PERSONNES DISPARUES Patricia MacDonald  1997 Erica Jong 1998  TU M’APPARTIENS Mary Higgins Clark  1999  EN GRAVISSANT LA MONTAGNE Kirk Douglas 2000  ET SI C’ÉTAIT VRAI Marc Levy  2001  BIG JANE Michael Cimino 2002  LE BAISER Danielle Steel 2003  RIEN NE VA PLUS Douglas Kennedy 2004  DE MARQUETTE À VERACRUZ Jim Harrison  2005  SANCTUARY V Budd Schulberg  2006  HENRI OU HENRY, LE ROMAN DE MON PÈRE Didier Decoin 2007  LA BELLE VIE Jay McInerney 2008  MARILYN ET JFK François Forestier
    2009  ET QUE LE VASTE MONDE POURSUIVE SA COURSE FOLLE Colum McCann 2010  BLONDE Joyce Carol Oates  2011  MINUIT DANS UNE VIE PARFAITE (Midnight in a Perfect Life) Michael Collins  2012  PAS SIDNEY POITIER (Not Sidney Poitier) Percival Everett 2013 CANADA Richard Ford 2014 LE FILS (The Son) Philipp Meyer 2015 TOUS NOS NOMS (All Our Names) Dinaw Mengestu 2016 DERNIERS FEUX SUR SUNSET (West of Sunset) Stewart O’Nan 
     

  • CANADA de Richard Ford, prix Littéraire Lucien Barrière du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2013

    canada5.png

    La remise du prix littéraire Lucien Barrière est chaque année également un moment fort du Festival du Cinéma Américain de Deauville. Retrouvez le communiqué de presse à ce sujet, ci-dessous.

    Je vous rappelle que je vous fais toujours gagner vos pass pour le festival, ici, que la conférence de presse du festival aura lieu le 19 juillet, et que vous pouvez retrouver les autres premiers éléments de programmation, ici.

     

    Le Jury du Prix littéraire Lucien Barrière du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2013, composé de Frédéric Beigbeder (écrivain, éditeur et journaliste), François Forestier (journaliste et écrivain), Adélaïde de Clermont-Tonnerre (journaliste et écrivain), Jean-Claude Lamy (journaliste et écrivain), Eric Neuhoff (journaliste et écrivain) et Gonzague Saint Bris (journaliste et écrivain), décernera ce prix le mardi 3 septembre à

    RICHARD FORD  pour son roman  CANADA Éditions de l’Olivier.

    Nous sommes à Great Falls, Montana en 1960. Dell Parsons a quinze ans lorsque ses parents commettent un hold-up, avec le fol espoir de rembourser ainsi un créancier menaçant. Mais le braquage échoue, les parents sont arrêtés, et Dell a désormais le choix entre la fuite ou le placement dans un orphelinat. Il choisit de fuir, passe la frontière du Canada et se retrouve dans le Saskatchewan. Il est alors recueilli par un homme, Remlinger, qui fait de lui son apprenti et son factotum. Remlinger est un « libertarien », adepte de la liberté individuelle intégrale, qui vit selon sa propre loi en organisant des chasses.

    Canada est le récit de ces années d’apprentissage au sein d’une nature magnifique, parmi des hommes pour qui seule compte la force brutale, comme le montre l’épisode final, d’une incroyable violence. Des années plus tard, Dell, devenu professeur à l’Université, se souvient de ces années qui l’ont marqué à jamais.

    Ce roman d’une puissance et d’une beauté exceptionnelles rappellera aux lecteurs de Richard Ford le premier de ses livres publié à l’Olivier en 1991, Une saison ardente.

    RICHARD FORD

    Né en 1944 à Jackson, dans le Mississippi, Richard Ford est un écrivain majeur dans la littérature américaine contemporaine. Après avoir publié deux romans en 1976 et 1981 (Une mort secrète et Le Bout du rouleau), il abandonne temporairement l’écriture et se consacre au journalisme pour le magazine américain Inside Sports. Un week-end dans le Michigan (Éditions de l’Olivier, 1999), satire caustique de la classe moyenne américaine, lui apporte une reconnaissance plus large. C’est aussi le premier tome d’un projet littéraire

  • Le prix littéraire Lucien Barrière 2011 : "Minuit dans une vie parfaite" de Michael Collins

    minuit90.jpgDeauville c’est évidemment, et avant tout, le cinéma, et désormais les séries mais c’est aussi la littérature avec, chaque année, autre évènement incontournable du festival : la remise du prix littéraire Lucien Barrière.

    Le Jury du 35ème Prix Littéraire Lucien Barrière du Festival du Cinéma Américain de Deauville est ainsi composé de Frédéric Beigbeder (écrivain, éditeur et journaliste), Gilles Martin-Chauffier (écrivain et rédacteur en chef de Paris Match), André Halimi (journaliste, écrivain et cinéaste), Jean-Claude Lamy (journaliste et écrivain), Eric Neuhoff (journaliste et écrivain) et Gonzague Saint Bris (journaliste et écrivain).

    Le prix littéraire Lucien Barrière sera décerné le jeudi 8 septembre lors d’un déjeuner en présence de l’auteur Michael Collins pour son livre « Minuit dans une vie parfaite » , paru aux éditions Christian Bourgois.

     Résumé officiel de « Minuit dans une vie parfaite » de Michael Collins :

     À Chicago, en 1999, Karl, écrivain à la quarantaine languissante, traverse une crise existentielle. Après avoir connu le succès avec ses premiers romans, il peine à finaliser ce qu’il appelle son «opus», dont il veut faire la pierre angulaire de son oeuvre. Sa compagne Lori, qui subvient réellement aux besoins du ménage, s’interroge aussi sur son avenir. Elle souhaite consolider leur couple et avoir un enfant, mais souffre de stérilité. Tandis qu’ils se lancent dans l’expérience de la procréation artificielle, Karl voit ses plus grandes peurs ressurgir - l’idée de devenir comme son père, un commercial itinérant qui a été retrouvé mort après avoir apparemment commis un meurtre. Karl avait alors tout juste treize ans. Surgissent de plus des problèmes financiers car le traitement médical a un coût élevé. Or, à l’insu de Lori, Karl avait contracté des hypothèques sur leur maison afin de financer les soins à domicile de sa mère. Quant à sa source de revenus la plus conséquente, son travail de nègre en freelance pour l’auteur de thriller Penny Fennimore, elle s’amenuise. Il n’obtient aucune réponse de son éditeur qu’il ne cesse de relancer .Tandis que Lori progresse dans son traitement, Karl se sent de moins en moins investi dans leur relation et s’éloigne de son domicile confortable pour s’installer vers les rues reculées et mal famées de Chicago. Lorsque Fennimore réapparaît avec une nouvelle proposition, Karl se met en quête d’inspiration. Mais jusqu’où ira-t-il dans la recherche de la parfaite histoire criminelle ?

     MICHAEL COLLINS (biographie issue du site officiel du Festival du Cinéma Américain de Deauville) :

     Michael Collins est né à Limerick en Irlande en 1964. Il a fait ses études en Irlande et aux États-Unis et a obtenu son doctorat à l'université de l'Illinois à Chicago. Son oeuvre a reçu un accueil enthousiaste de la critique internationale et a été traduite en plusieurs langues. Son premier livre THE LIFE AND TIME OF A TEABOY a été salué par le New York Times comme un des meilleurs livres de 1993, sa nouvelle THE END OF THE WORLD a reçu le Prix de la Meilleure Nouvelle américaine. Au total, il est l’auteur de sept romans et deux recueils de nouvelles. Il a obtenu de nombreux prix, dont le Prix Pushcart récompensant les meilleurs recueils de nouvelles américains, le Kerry Ingredients Irish Novel of the Year. Il a aussi figuré sur les dernières sélections du Booker Prize et de l’Impact Award. Collins est par ailleurs un sportif de haut niveau. Il a gagné le dernier marathon en Antarctique et a battu des records en remportant du même coup la course de l’Himalaya et le marathon de l’Everest.

     BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE (source : site officiel du Festival du Cinéma Américain de Deauville) :

     2000 LA FILIERE EMERAUDE (Emerald Underground) - Editions Christian Bourgois

    2001 LES GARDIENS DE LA VERITE (The Keepers of Truth) - Editions Christian Bourgois

    2002 LES PROFANATEURS (The Resurrectionists) - Editions Christian Bourgois

    2004 LES AMES PERDUES (Lost Souls) - Editions Christian Bourgois

    2007 LA VIE SECRETE DE E. ROBERT PENDLETON

    (The Secret Life of E. Robert Pendleton) - Editions Christian Bourgois

    2011 MINUIT DANS UNE VIE PARFAITE (Midnight in a Perfect Life) - Editions Christian Bourgois

    PRIX PRÉCÉDENTS

    1998 TU M’APPARTIENS de Mary Higgins Clark

    2000 ET SI C’ETAIT VRAI de Marc Lévy

    2001 BIG JANE de Michael Cimino

    2002 LE BAISER de Danielle Steel

    2003 RIEN NE VA PLUS de Douglas Kennedy

    2004 DE MARQUETTE A VERACRUZ de Jim Harrison

    2005 SANCTUARY V de Budd Schulberg

    2006 HENRI OU HENRY, LE ROMAN DE MON PERE de Didier Decoin

    2007 LA BELLE VIE de Jay McInerney

    2008 MARILYN ET JFK de François Forestier

    2009 ET QUE LE VASTE MONDE POURSUIVE SA COURSE FOLLE de Colum McCann

    2010 BLONDE de Joyce Carol Oates

     Suivez également inthemoodfordeauville.com sur twitter (http://twitter.com/moodfdeauville ) et sur Facebook (http://facebook.com/inthemoodfordeauville ).

  • "Blonde" de Joyce Carol Oates : 34ème prix littéraire Lucien Barrière du Festival du Cinéma Américain de Deauville

    blonde.jpg

    Source: Communiqué de presse du festival

    Le Jury du 34ème Prix Littéraire Lucien Barrière du Festival du Cinéma Américain de Deauville, composé de Frédéric Beigbeder (écrivain, éditeur et journaliste), Gilles-Martin Chauffier (écrivain et rédacteur en chef de Paris Match), André Halimi (journaliste, écrivain et cinéaste), Jean-Claude Lamy (journaliste et écrivain), Eric Neuhoff (journaliste et écrivain) et Gonzague Saint-Bris (journaliste et écrivain), décernera le jeudi 9 septembre son prix à Joyce Carol Oates pour son livre BLONDE, paru aux Editions Stock dans la collection Cosmopolite. L’auteure sera présente à Deauville pour recevoir son prix.

    BLONDE - Préface de Justine Lévy:

    "Blonde ne ressemble à aucun livre de Joyce Carol Oates. Avec cette oeuvre monumentale et baroque, qu’elle compose à partir des fantasmes que lui inspire Marylin Monroe, l’écrivain a ainsi marqué de son empreinte un genre inédit : la « bio-fiction ». Construite en cinq actes, cette tragédie est écrite sur deux modes : l’un narratif et réaliste, l’autre surréaliste, fait de visions et d’hallucinations. Un peu comme si la folie d’une Marylin starifiée venait interrompre les voix de différents personnages tentant de raconter son histoire. Au sein de ce choeur, on entend le souffle gracile et timide de Norma Jean, l’enfant blessée et perdue que Marylin a dû être, obsédée par le pouvoir de destruction et la fragilité de sa mère. C’est donc la part d’ombre de ce personnage devenu mythique qui a inspiré Joyce Carol Oates : « Je n’ai pas décidé de faire un livre sur Marilyn Monroe. C’est en découvrant une photo de Norma Jean prise en 1944 quand elle avait dix-sept ans que j’ai eu envie d’écrire sur cette jeune fille ordinaire, quelconque, une Américaine typique avec ses cheveux foncés et son visage rond, qui ne ressemblaiten rien à Marilyn Monroe. […] C’est grâce et à cause d’Hollywood qu’elle s’est métamorphosée, qu’elle est devenue un miracle. Ce qui compte pour moi, c’est la vie privée de Norma Jean, comment cette vie privée s’est transformée en produit. » Quand on sait que c’est à sa mère que Joyce Carol Oates a pensé en découvrant cette photo des jeunes années de Marilyn, on a très envie d’entendre l’auteur de Mauvaise fille nous raconter en quoi la lecture de Blonde a été pour elle d’une telle importance."

    JOYCE CAROL OATES

    Née en 1938, Joyce Carol Oates a publié son premier roman en 1963. Son père travaillait pour la General Motors et c’est à Detroit, au début des années 1960, qu’elle découvre la violence des conflits sociaux et raciaux. Devenue professeur de littérature à l’université de Princeton, elle poursuit la plus prolifique des carrières littéraires avec notamment une trentaine de romans, des essais, des nouvelles, des pièces de théâtre et de la poésie.

    BIBLIOGRAPHIE SELECTIVE

    1970 DES GENS CHICS - Stock

    1973 CORPS - Pauvert

    1975 LE PAYS DES MERVEILLES - Stock

    1979 HAUTE ENFANCE - Stock

    1980 MARIAGES ET INFIDELITES - Stock

    1981 BELLEFLEUR - Stock

    1985 EUX - Stock

    LA LEGENDE DE BLOODSMOOR - Stock

    1986 L’HOMME QUE LES FEMMES ADORAIENT - Stock

    1987 LES MYSTERES DE WINTERTHURN - Stock

    1988 DE LA BOXE - Stock

    MARYA - Stock

    1989 AILE DE CORBEAU - Stock

    1991 SOUVENEZ-VOUS DE CES ANNEES-LA - Stock

    1992 CETTE SAVEUR AMERE DE L’AMOUR - Stock

    1993 REFLETS EN EAU TROUBLE - Stock

    UN AMOUR NOIR - Stock

    LE RENDEZ-VOUS - Stock

    1994 AU COMMENCEMENT ETAIT LA VIE - Editions du Felin

    LE GOUT DE L’AMERIQUE - Stock

    HANTISES - Livre de Poche

    1995 CONFESSIONS D’UN GANG DE FILLES - Stock

    1996 EN CAS DE MEURTRE - Actes Sud

    CORKY - Stock

    1997 SOLSTICE - Stock

    ZOMBI - Stock

    1999 MAN CRAZY - Stock

    PREMIER AMOUR - Actes Sud

    NOUS ETIONS LES MULVANEY - Stock

    2000 BLONDE - Stock

    2001 MON COEUR MIS A NU - Stock

    REFLETS EN EAU TROUBLE - Actes Sud

    JE ME TIENS DEVANT TOI NUE - MISS GOLDEN DREAMS - Editions du Laquet

    2002 NULLE ET GRANDE GUEULE - Gallimard Jeunesse

    JOHNNY BLUES – Stock

    2003 DELICIEUSES POURRITURES - Stock

    INFIDELES ; HISTOIRES DE TRANSGRESSIONS - Stock

    LE RAVIN - Editions de l’Archipel

    2004 J’AI REFERME MA PORTE - Philippe Rey

    HUDSON RIVER - Stock

    JE VOUS EMMENE - Stock

    LA FOI D’UN ECRIVAIN - Philippe Rey

    ZARBIE LES YEUS VERTS - Gallimard Jeunesse

    2005 LES CHUTES - Philippe Rey

    HANTISES - Stock

    2006 VIOL, UNE HISTOIRE D’AMOUR - Philippe Rey

    VOUS NE ME CONNAISSEZ PAS - Philippe Rey

    LA FILLE TATOUEE - Stock

    2007 MERE DISPARUE - Philippe Rey

    LES FEMMES - Philippe Rey

    SEXY - Gallimard Jeunesse

    2008 LA FILLE DU FOSSOYEUR - Philippe Rey

    2009 JOURNAL 1973-1982 - Philippe Rey

    FILLE NOIRE, FILLE BLANCHE - Philippe Rey

    VALLLEE DE LA MORT - Philippe Rey

    2010 LE TRIOMPHE DU SINGE ARAIGNEE - Éditions Les Allusifs

    UN ENDROIT OU SE CACHER - Albin Michel (Collection Wiz)

    BLONDE - Stock (collection La Cosmopolite)

    Lauréats Précédents

    1998 TU M’APPARTIENS de Mary Higgins Clark

    2000 ET SI C’ETAIT VRAI de Marc Lévy

    2001 BIG JANE de Michael Cimino

    2002 LE BAISER de Danielle Steel

    2003 RIEN NE VA PLUS de Douglas Kennedy

    2004 DE MARQUETTE A VERACRUZ de Jim Harrison

    2005 SANCTUARY V de Budd Schulberg

    2006 HENRI OU HENRY, LE ROMAN DE MON PERE de Didier Decoin

    2007 LA BELLE VIE de Jay McInerney

    2008 MARILYN ET JFK de François Forestier

    2009 ET QUE LE VASTE MONDE POURSUIVE SA COURSE FOLLE de Colum McCann

  • "Et que le vaste monde poursuive sa course folle" de Colum McCann: prix littéraire du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2009

    colum.jpgComme chaque année, le jury composé de Frédéric Beigbeder, Gilles-Martin Chauffier, André Halimi, Jean-Claude Lamy, Eric Neuhoff et Gonzague Saint-Bris a attribué le prix littéraire (rendez-vous dans la rubrique "prix littéraire" du blog pour connaître les lauréats des années passées) qui sera décerné au lauréat le jeudi 11 septembre: Colum McCann pour son livre "Et que le vaste monde poursuive sa course folle" (Editions Belfond).

     

     

    Résumé:  Le 7 aout 1974, Philippe Petit s’élance sur une corde tendue entre les deux tours du World Trade Center. Dans les taudis du Bronx, un prêtre irlandais cherche Dieu au milieu des prostituées, des vieux, des miséreux ; dans un luxueux appartement de Park Avenue, la mère d’un soldat disparu au Vietnam croit devenir folle de douleur face a l’inacceptable ; dans les boîtes branchées de Downtown, un couple d’artistes se brûle les ailes au soleil d’une célèbrite trop vite acquise ; le long des lignes de métro, un adolescent tague en revant de devenir un photographe célèbre : à l’autre bout du pays, des étudiants en informatique jouent à dominer le monde ; dans une prison newyorkaise, une prostituée épuisée crie son désespoir…

     

    BIBLIOGRAPHIE DE COLUM Mc Cann

     (dont "Ailleurs en ce pays" dont il a signé le scénario a été nommé aux Oscars 2005 dans la catégorie meilleur court-métrage):

    1996 LE CHANT DU COYOTE - Editions Belfond

    1998 LES SAISONS DE LA NUIT - Editions Belfond

    1999 LA RIVIERE DE L’EXIL - Editions Belfond

    2001 AILLEURS, EN CE PAYS - Editions Belfond

    2003 DANSEUR - Editions Belfond

    2007 ZOLI - Editions Belfond

  • Le prix littéraire du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2008 décerné à François Forestier pour "Marilyn et JFK"

    livre forestier.jpgLe Prix Littéraire Lucien Barrière du 34è Festival du Cinéma Américain de Deauville dont le jury est composé de Frédéric BEIGBEDER (écrivain, éditeur et journaliste),Gilles-Martin CHAUFFIER (écrivain et rédacteur en chef de Paris Match), André HALIMI (journaliste, écrivain et cinéaste), Jean-Claude LAMY (journaliste et écrivain), Eric NEUHOFF (journaliste et écrivain) et Gonzague SAINT BRIS (journaliste et écrivain), sera décerné pendant le festival à l’écrivain :

    François FORESTIER « MARILYN ET JFK » Editions Albin Michel

    LE LIVRE

    L’histoire semble connue. Pourtant, elle n’a jamais été racontée. La star la plus désirée d’Hollywood et le président le plus charismatique des Etats-Unis ont eu une liaison qui a duré dix ans avant de se transformer en love story sous haute surveillance. Enregistrés par la Mafia, mis sur écoute par le KGB, filés par la CIA, les amants n’ont jamais été seuls. Voyeurisme d’Etat, chantage, manipulation, écoutes, élections truquées, argent sale, tout y passe : Marilyn Monroe, au bord de la folie, et JFK, à la frontière du scandale, se sont croisés. Et peut-être même, aimés. Mais, tandis que le Président écoute Marilyn chanter “ Happy Birthday ”, la guerre de l’ombre fait rage. Il y aura des morts. Particulièrement documentée, servie par une écriture superbe, le récit de François Forestier, journaliste au Nouvel Observateur, romancier et biographe, dévoile le portrait inédit et dérangeant d’une Amérique sordide, où les grands marionnettistes politiques, les gangsters et les milliardaires s’affrontent dans une lutte sans merci.

    L’AUTEUR

    Chroniqueur cinéma du Nouvel Observateur, François Forestier a écrit de nombreux ouvrages. Les deux derniers, deux biographies, l’une d’Onassis et l’autre d’Howard Hughes ont été des succès.

    LAUREATS DU PRIX LITTERAIRE DES 11 DERNIERES ANNEES

    1997 Patricia MAC DONALD "Personnes disparues"

    1998 Mary HIGGINS CLARK "Tu m’appartiens"

    2000 Marc LEVY "Et si c’était vrai"

    2001 Michael CIMINO "Big Jane"

    2002 Danielle STEEL "Le baiser"

    2003 Douglas KENNEDY "Rien ne vas plus"

    2004 Jim HARRISON "De Marquette à Veracruz"

    2005 Budd SCHULBERG "Sanctuary V"

    2006 Didier DECOIN « Henri ou Henry, le roman de mon père »

    2007 Jay MCINERNEY " La Belle Vie"

    Cliquez ici pour voir les images de la remise du prix littéraire 2007.