Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2007

Le palmarès du 33ème Festival du Cinéma Américain de Deauville en direct

0d2c91212889c996e4d74b061886756f.jpg
5184ce601444130a95320e75f89bbd0f.jpg

 

En attendant de vous commenter longuement la compétition et le palmarès et de mettre en ligne les vidéos de celle-ci, voici le palmarès de ce 33ème Festival du Cinéma Américain de Deauville en direct...ou presque.

Prix de la critique internationale: "Grace is gone" de James C.Strouse 

Prix de la révèlation Cartier: "Rocket science" de Jeffrey Blitz

Prix du documentaire: "The war" de Ken Burns et Lynn Novick

Prix Michel d'Ornano: "La vie d'artiste" de Marc Fitoussi

Prix du jury: "Never forever" de  Gina Kim (photo ci-dessus)

Grand prix: "The dead girl" de Karen Moncrieff

 

20:27 Écrit par Sandra Mézière dans PALMARES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma, festival du cinéma américain de Deauville 2007, palmarès | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | | Pin it! |

26/08/2007

"Les Docs de l'Oncle Sam": le programme détaillé

edbceee50d686b85f3c43d94e4a60578.jpg
En 2003, le festival ajoutait à sa programmation la section « Les Docs de l’Oncle Sam », une sélection de documentaires américains comme son nom l’indique.

En 2006, c’est un documentaire qui créait l’évènement  à Deauville : l’édifiant, sidérant et nécessaire « Une vérité qui dérange » d’Al Gore.

Il pourrait bien en être de même cette année avec, au programme des « Docs de l’Oncle Sam »,  le documentaire de Michael Moore, « Sicko », une enquête sans concession sur le système de santé américain, présenté en avant-première lors du dernier festival de  Cannes ou encore celui de Spike Lee « When the levees broke : a requiem in four acts » consacré aux controverses liées à l’ouragan Katrina et l’inefficacité des secours.

Canal plus annoncera, lors de la cérémonie du palmarès, son coup de cœur du meilleur documentaire.

Vous trouverez les horaires des projections des "Docs de l'Oncle Sam", dans les grilles de programmation. (liens: dans la colonne de gauche de ce blog)

Brando de Leslie Greif

934c2c6ac7dcad426e0b139712b85b1a.jpg

Ce portrait inédit tente de percer le mystère de celui  qui reste une des icônes incontournables du septième art : Marlon Brando. On connaît de lui sa voix inimitable, sa beauté qui a marqué les standards d’une époque : on se rappelle sa présence extraordinaire devant la caméra et l’excentricité du personnage qu’il était devenu à  la fin de sa carrière. On connaît peu l’homme, la personnalité qui se cachait derrière ce talent immense.

Cocaïne cowboys de Billy Corben

Le commerce de cocaïne durant les années 1970 a laissé une empreinte indélébile sur la ville de Miami. Les trafiquants et les dealers ont transformé à jamais cette cité endormie en un des lieux les plus branchés du monde, qui rapportait chaque année 20 milliards de dollars au cartel colombien de Medellin.

Crazy love de Dan Klores

L’incroyable histoire de la relation obsessionnelle entre Burt et Linda Pugach qui choqua toute l’Amérique lors de l’été 1959. Burt, un avocat marié de 32 ans, et Linda, une belle jeune femme célibataire de 20 ans habitant dans le Bronx, ont vécu une romance tourmentée, qui a atteint son paroxysme lors d’actes violents et d’une rare complexité psychologique.

Nanking de Bill Guttentag et Dan Sturman

Deux ans avant que la Seconde Guerre Mondiale ne débute officiellement, lors de la campagne de conquête de la Chine. S’ensuit une vague de meurtres et de viols sur la population sans précédent. En plein cœur de ce carnage, un petit groupe d’occidentaux va risquer sa vie afin d’établir une zone de sécurité.

Planet B-boy de Benson Lee

Un voyage au coeur de la scène internationale du b-boy, la danse urbaine plus connue sous le nom de break dancing. Les meilleures équipes du b-boy du monde entier se retrouvent chaque année en Allemagne afin de se mettre à l'épreuve lors de l'ultime confrontation: "La Bataille de l'année.

Sicko de Michael Moore

acdc95a1465afa8cf70714c40e788a4a.jpg

Michael Moore mène une enquête sans concession sur le système de santé américain. Ce dernier est en plein marasme car non seulement 47 millions de citoyens n’ont aucune couverture médicale, mais des millions d’autres, pourtant bénéficiaires d’une mutuelle, se heurtent systématiquement aux lourdeurs administratives du système.

The War (La guerre) de Ken Burns et Lynn Novick

L’histoire de la Seconde Guerre Mondiale à travers le récit personnel d’une poignée d’hommes et de femmes originaires de quatre villes américaines. Le film explore les aspects humains les plus intimes du plus grand cataclysme de l’Histoire et démontre qu’en des temps extraordinaires, aucune vie n’est ordinaire.

When the levees broke :  a requiem in four acts de Spike Lee

Un an après le passage  de l’ouragan Katrina qui dévasta la Nouvelle-Orléans le 29 août 2005, Spike Lee est le premier artiste américain à revisiter les lieux de la catastrophe. Son documentaire aborde de front toutes les controverses suscitées par l’absence de préparation sur place, puis par l’inefficacité des secours et des autorités locales et fédérales.

 Who the $#%& Is Jackson Pollock?

Après avoir acheté un tableau 5 dollars chez un brocanteur, un ami de Teri Horton lui suggère qu’il pourrait bien être un authentique Jackson Pollock qui vaudrait plus de 50 millions de dollars. Dorénavant, armée d’une pléthore d’avocats et d’experts, Teri va tout faire pour prouver au monde qu’elle est bien la propriétaire d’une peinture de l’artiste.

Sandra.M

Les films en compétition officielle: le programme détaillé

e56907a85db6cf7ab4edf2de3ac3c843.jpg

La compétition officielle de films indépendants a été initiée en 1995. Les films primés (voir article ici) l’ont souvent été auparavant au Festival de Sundance et leurs récompenses à Deauville préfigurent souvent des succès nationaux voire internationaux (Little miss sunshine, Collision, Dans la peau de John Malkovich…).

Si la guerre en Irak est le sujet principal de deux films présentés en première, c’est aussi la toile de fond d’un des films en compétition. Il semblerait , ce film mis à part, que des films plus légers aient également fait leur apparition dans la compétition.

Quelques habitués de Deauville et du cinéma indépendant américain sont également présents au casting des films présentés en compétition comme Gena Rowlands ou Toni Collette.

Un acteur français (Melvil Poupaud) est également présent au générique d’un des films en compétition.

Je vous laisse les découvrir ci-dessous en attendant d’en faire la critique au fur et à mesure de leurs projections.

 Vous pourrez trouver les horaires des projections de ces films dans la grille de programmation (lien dans la colonne de gauche de ce blog).

A noter : il s’agit d’un programme et d’une liste de films pouvant encore subir des modifications.

0dd0e88c0b1b7023ddc8e274135ad437.jpg

Broken English de Zoe Cassavetes avec Parker Posey, Melvil Poupaud Drea de Matteo , Justin Théroux, Peter Bogdanovitch, Gena Rowlands

Pitch : Nora Wilder est une New-Yorkaise trentenaire qui ne croit plus en l’amour et aux vertus des relations humaines mais après une série de rencontres sans lendemain, Nora fait la connaissance de Julien, un Français qui aime les joies de l’existence.

e566aed07cf29c5db78ffaf320584b50.jpg

Factory girl de George Hickenlooper avec Sienna Miller, Guy Pearce, Hayden Christensen, Mena Suvari, Jimmy Fallon, Shawn Hatosy

Pitch: Arrivée à New-York en proie à la frénésie du milieu des années 60, Edie Sedgwick rencontre Andy Warhol qui voit en sa vulnérabilité farouche l’étoffe d’une irrésistible muse. Edie se retrouve rapidement au cœur d’un univers artistique révolutionnaire gorgé de sexe, drogues et rock’n’roll…

eeb64c71ecb7daf572ce00c675e82306.jpg

For your consideration de Christopher Guest avec Catherine O’Hara, Harry Shearer, Parker Posey, Bob Balaban, Christopher Guest, Fred Willard, Eugene Levy… Sortie en salles en France: 17 octobre 2007

Pitch: Hollywood. Trois acteurs, Marylin, Callie et Victor apprennent que leurs performances respectives dans le film “Home of Purin”, un drame se déroulant dans le Sud des Etats-Unis durant les années 40, sont susceptibles de leur offrir une nomination aux Oscars. Aucun d’entre eux n’avait imaginé un seul instant que ce film au petit budget puisse avoir la capacité de changer leurs vies… La fièvre des Oscars s’empare alors du plateau du tournage…

ab4ed4a6f6bbab7160420d518761256f.jpg

Grace is gone de John C.Strouse avec John Cusack, Shelan O’Keefe, Gracie Bednarczyk, Alessandro Nivola

Pitch: Stanley Pillips, fervent patriote et père de deux enfants, est accablé de tristesse lorsqu’il apprend que sa femme Grace a été tuée en Irak. N’arrivant pas à trouver la force d’annoncer cette terrible nouvelle à ses deux petites filles, il décide de les emmener dans leur parc d’attraction préféré.

Ira and Abby de Robert Cary avec Chris Messina, Jennifer Westfeldt, Frances Conroy, Judith Light, Jason Alexander

Pitch : Ira, 33 ans, brillant, névrosé et juif,  a tellement de choses à régler que 12 ans d’analyse n’ont rien résolu. Abby, est très douée pour résoudre les problèmes de ses amies dans le club de gym où elle travaille pour vendre les cartes de membre. Pourtant, l’inimaginable se produit lors de leur première rencontre : ils tombent amoureux l’un de l’autre…

Live de Bill Guttentag avec Eva Mendes, David Krumholtz, Andre Braugher, Rob Brown, Jeffrey Dean Morgan, Eric Lively, Katie Cassidy, Jay Hernandez, Monet Mazur - 1H36

Pitch: Une productrice de télévision aux dents longues décide de lancer une nouvelle émission de télé-réalité afin de faire bondir l’audimat. Les candidats de cette émission au concept révolutionnaire vont devoir s’affronter en direct à la roulette russe dans l’espoir de gagner 5 millions de dollars.

Never forever de Gina Kim avec Vera Farmiga, Ha Jung-woo, David L.McInnis

Pitch: Sophie est mariée à Andrew, un brillant avocat d’origine asiatique. Leur mariage est remis en question lorsqu’ils découvrent qu’ils ne peuvent pas avoir d’enfant. Afin de sauver à tout prix son couple, Sophie entame en secret une liaison sexuelle avec un travailleur clandestin venue de Corée.

Rocket science de Jeffrey Blitz avec Reece Daniel Thompson, Anna Kendrick, Nicholas d’Agossto, Vincent Piazza, Margo Martindale, Aaron Yoo- 1H41

Pitch : Hal Hefner souffre d’un bégaiement incontrôlable. Malgré son esprit vif et son intelligence débordante, ce défaut d’élocution l’empêche d’être le candidat idéal pour intégrer le groupe de discussion de son lycée. Hal est d’autant plus surpris lorsque Ginny Ryerson, la reine de l’articulation, lui propose de devenir membre…

Teeth de Mitchell Lichtenstein avec Jess Weixler, John Hensley, Hale Appleman, Ashley Springer, Vivienne Benesch

Pitch: Dawn est une adolescente qui essaie tant bien que mal de contenir sa sexualité naissante en étant une des membres les plus actives du club de chasteté de son lycée. Etrangère à son propre corps, la prude Dawn découvre que son vagin a la particularité d’avoir des dents…

The dead girl de Karen Moncrieff avec Toni Collette, Rose Byrne, Brittany Murphy, Mary Beth Hurt, Nick Searcy, Marcia Gay Harden, Kerrt Washington, Giovanni Ribisi, James Franco, Josh Brolin, Piper Laurie, Mary Steenburgen

Pitch: La découverte du corps d’une jeune fille dans un champ aux abords de Los Angeles va bouleverser l’existence de plusieurs personnes étrangères les unes aux autres mais liées d’une manière ou d’une autre à ce meurtre brutal.

3ae63e2a494ffba45986e17f0578aae3.jpg

Waitress de Adrienne Shelly avec Keri Russell, Nathan Fillion, Cheryl, Jeremy Sisto, Andy Griffith, Adrienne Shelly, Eddy Jemison, Lew Temple

Pitch: Jenna, serveuse favorite chez Joe’s Diner, est aussi appréciée des clients  pour son gracieux sourire que pour ses succulentes tartes. Moins heureuse en amour, Jenna est affligée d’un mari comme on n’en fait presque plus : Earl. Un beau matin, Jenna découvre avec horreur qu’elle est tombée enceinte de cet homme…

Sandra.M

25/08/2007

Les émissions en direct du 33ème Festival de Deauville

2912fbbbfd5e3e895a0dee0a74078ca4.jpg

                            Sur Canal  plus: 

Comme chaque année, le Festival bénéficie d'une assez large couverture médiatique notamment grâce au partenariat officiel avec Canal plus.

 Laurent Weil reste ainsi le maître des cérémonies d'ouverture et de clôture du Festival. Il rendra compte des temps forts de la sélection dans sa chronique au sein du Grand Journal de Michel Denisot.

Deauville sera également au sommaire du tout premier numéro d'Extérieur Jour, le nouveau magazine de cinéma de Daphné Roulier. L'émission sera entièrement tournée au festival et diffusée le samedi 8 septembre à 11H55, en clair sur Canal plus.

Chaque soir, du 31 août au 9 septembre, Canal Plus produit également la chaîne du Festival du Cinéma Américain de Deauville avec les interviews des stars par Didier Allouch et les temps forts du festival.

-Deux radios sont également partenaires du festival: France Inter et France Bleu.

Sur France Inter

Le samedi 1er septembre, de 15H à 17H, Cinéma et dépendances de Christine Masson et Laurent Delmas sera ainsi consacré au Festival du Cinéma Américain de Deauville  en direct de celui-ci.

Le vendredi 7 septembre, de 11H à 12H30 Le Fou du Roi de Stéphane Bern aura lieu en direct du Festival.

Vous pourrez retrouver France Inter à Deauville sur 88.9 et sur http://www.franceinter.com 

Sur France Bleu

France Bleu sera également en direct du Festival. Les trois radios normandes du réseau France Bleu proposent pendant la durée du festival un rendez-vous quotidien commun aux trois antennes.

 Le rendez-vous aura lieu de 18H05 à 19H du 1er au 8 septembre pour les auditeurs de Haute et Basse Normandie avec des invités en direct, des reportages en coulisses ... L'émission sera présentée depuis le village du festival par les animateurs et journalistes de France Bleu en Normandie dont Pascal Vaillant et Stéphane Parry.

France Bleu Basse Normandie: 102.6

France Bleu Haute Normandie: 100.1

France Bleu Cotentin: 100.7

Attention: Cette note sera complétée au fur et à mesure lorsque de nouvelles émissions consacrées au festival seront signalées.

Sandra.M

"La vie d'artiste" de Marc Fitoussi: prix Michel d'Ornano 2007

1c3cf7f8d23476a9ff69d91ba866d002.jpg

J'ai déjà consacré un article aux précédents prix Michel d'Ornano (voir article ici). Cette année, celui-ci sera décerné à "La vie d'artiste" de Marc Fitoussi. Dorénavant le prix Michel d'Ornano récompensera un premier film français dans le but d'aider à sa reconnaissance, sa promotion et son exportation. C'est un jury international composé de journalistes anglo-saxons, et présidé par Jean-Guillaume d'Ornano qui attribue ce prix

Avec: Sandrine Kiberlain, Emilie Dequenne, Denis Podalydès, Valérie Benguigui, Marilyne Canto, Grégoire Leprince-Ringuet

Pitch: Alice rêve de se voir sur un écran de cinéma ou de brûler les planches. Bertrand, qui tente d'achever son second roman, aspire à la consécration littéraire. Quant à Cora, elle espére bouleverser le petit monde de la chanson française. Tous les trois sont bien décidés à parvenir à leurs fins. Et tant pis si les chemins de la gloire sont semés d'embûches...

Les dotations du prix Michel d'Ornano:

-3000€ remis au réalisateur du film, ainsi qu'une plaque commémorative

-3000€ remis au producteur du film

-une aide à la promotion de 10000€ remise au distributeur (cette somme devant être consacrée à l'achat d'espace publicitaire pour la sortie du film en salles)

-le sous-titrage en anglais d'une copie de 35mm

-une projection officielle lors du Festival du Cinéma Américain de Deauville

Vous pourrez bien entendu lire ma critique de ce film. Il sera projeté le dimanche 2 septembre au CID. Pour connaître l'heure exacte de projection au festival, consulter les grilles de programmation figurant dans les  liens, dans la colonne de gauche de ce blog.

Le prix Michel d'Ornano 2007 sera remis lors de la cérémonie du palmarès.

"La vie d'artiste" sortira en salles le 5 septembre 2007.

Sandra.M

Le Festival du Cinéma Américain de Deauville en chiffres

7efffbb6249d420f0c88c7cea76a298f.jpg 

Dates de création 

Date de création du festival: 1975

Date de création des hommages: 1977

Date de création de la compétition: 1995

Date de création de la section Courts Métrages: 1998 (arrêtée en 2005)

Date de création de la section Les Docs de l'Oncle Sam: 2003

Capacités des salles

C.I.D (Centre International de Deauville): 1500 places

Casino: 700 places

Cinéma Morny Club: 271 plces et 99 places pour la salle des "Nuits Américaines"

Chiffres de fréquentation en 2006

Nombre de spectateurs: 50 000

Nombre de visiteurs: 200 000

Le Festival 2007 en chiffres

Nombre de longs métrages vus par les sélectionneurs: 210

Nombre de longs métrages séléctionnés (à ce jour) : 64 films et 60 films pour les Nuits Américaines

Nombre de premiers films: 12 films dont 5 films en compétition

2 films en Avant-première mondiale: Before the devil knows you're dead de Sidney Lumet

Gone, baby, gone de Ben Affleck

source: dossier de presse du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2007

24/08/2007

Premières du Festival 2007: une programmation alléchante et diversifiée

Pour cette 33ème édition le Festival a retrouvé, semble-t-il, sa capacité à créer l'événement et à résister à l'ombre vénitienne notamment en programmant des Premières très attendues ou en faisant revenir des habitués des Planches comme Paul Haggis (qui avait obtenu le Grand Prix  à Deauville en 2005 pour "Collision"), Michael Douglas (à qui le festival rend cette année un hommage et qui vient présenter "King of california", le premier long de Mike Cahill), George Clooney qui n'était pas revenu depuis quelques années, Brian de Palma (qui avait quelque peu déçu l'an passé avec "Le Dahlia noir"),  Matt Damon qui revient pour "La vengeance dans la peau" après être déjà venu à Deauville notamment pour présenter "La mémoire dans la peau"...
Nous observons également une diversification des genres et des thèmes et l'apparition de la guerre en Irak comme sujet de deux films en avant-première (celui de Brian de Palma et celui de Paul Haggis).
De quoi ravir les amateurs de cinéma d'action, de comédies, de films plus ancrés dans la réalité ou de comédies romantiques.  Bref, du cinéma pour tous les goûts!
d205f81d541849065ea8d09b29b5aaae.jpg

-1408 de Mikael Hafstrom  (Chambre 1408) avec John Cusak, Samuel L.Jackson- Sortie France: 16.01.2008

Pitch: Bien qu'il soit un auteur réputé de romans d'épouvante, Mike Enslin n'a jamais cru aux fantômes et aux esprits. En travaillant sur son dernier ouvrage, il découvre l'existence d'une chambre, la 1408 du Dolphin hotel, où se sont produites de nombreuses morts inexpliquées et souvent violentes. Malgré les mises en garde du directeur de l'hôtel, il décide néanmoins d'y passer une nuit.

dc78f696a8e49bf70950f15a728218d4.jpg

-All the boys love Mandy Lane de Jonathan Levine avec Amber Heard, Michael Welch, Whitney Able, Edwin Hodge, Aaron Himelstein, Luke Grimes, Melissa Price, Anson Mount

Pitch: Un groupe d'adolescents invite la jolie Mandy Lane, une fille convoitée par tous les garçons du lycée, à passer un week end de folie dans un ranch isolé. Mais tandis que la fête bat son plein, les participants commencent à disparaître un à un dans des circonstances mystérieuses...

22d93110b978c1086508f5da1558842f.jpg

 -Before the devil knows you’re dead (7H58 ce samedi-là) de Sidney Lumet avec Philip Seymour Hoffman, Ethan Hawke, Albert Finney, Marisa Tomei, Aleksa Palladino - Sortie France: le 26 septembre 2007

Pitch: Ce samedi matin-là, dans la banlieue de New York, tout semble normal dans la vie des Hanson. Alors que le père passe un test de conduite, sa femme ouvre la bijouterie familiale. Leur fils aîné s'inquiète du contrôle fiscal qui débute le lundi suivant. Et comme d'habitude son frère cadet se noie dans des problèmes d'argent. Mais, à 7H58, ce samedi-là, tout va basculer...

-Bonneville de Christopher N.Rowley avec Jessica Lange, Joan Allen, Kathy Bates, Christine Baranski, Tom Skerritt, Victor Rasuk

Pitch: Alors qu'elle voit son existence soudainement bouleversée, Arvilla Holden entame un périple à travers les Etats-Unis au volant d'une vieille Bonneville décapotable, accompagnée de ses deux meilleures amies. Sur leur route, au fil des paysages renversants et des rencontres insolites, ces trois femmes vont vivre une aventure qui les changera à jamais.

-Death at a funeral (Joyeuses funérailles) de Frank Oz avec Matthew Macfadyen, Rupert Graves, Keely Hawes, Jane Asher, Daisy Donovan, Alan Tudyk, Kris Marshall, Peter Dinklage, Ewan Bremmer, Andy Nyman, Peter Egan, Peter Vaughan -Sortie France: 19 septembre 2007

Pitch: Les membres d'une famille anglaise désunie se retrouvent lors de la veillée funèbre du patriarche qui vient de mourir. Lorsqu'un inconnu arrive sur les lieux et menace de faire une révélation sur la vie intime du décédé, les deux fils vont vraiment tout faire pour cacher ce secret dérangeant aux invités.

fd9690e641a3c74e6ca0f842b0b78e00.jpg

 -Fay Grim de Hal Hartley avec Parker Posey, Jeff Goldblum, James Urbaniak, Saffron Burrows, Liam Aiken, Elina Löwensohn, Leo Fitzpatrick, Thomas Jay Ryan

Pitch: Fay Grim n'a pas envie que son fils de 14 ans devienne comme son père Henry qui s'est évadé de prison 7 ans auparavant. Simon, le frère de Fay, pense que ce dernier n'est pas l'homme qu'il a toujours prétendu être. Ses soupçons se confirment le jour où la CIA demande à Fay de partir pour Paris afin de récupérer les affaires personnelles d'Henry.

5b96f38116a969c62102e06fc7881c3d.jpg

-Gone, baby, gone de Ben Affleck avec Casey Affleck, Morgan Freeman, Ed Harris, Michelle Monaghan- Sortie France: 7 novembre 2007

Pitch: Deux détectives privés sont engagés afin de retrouver une fillette de 4 ans qui a disparu dans les quartiers ouvriers de Boston.

a45489cd63589fa3c70b74bec7a80f90.jpg

 -Imaginary heroes de Dan Harris avec Sigourney Weaver, Emile Hirsch, Jeff Daniels, Michelle Williams, Kip Pardue

Pitch: En apparence, les Travis semblent mener une vie idéale mais à la suite d'un évènement tragique qui les dépasse, des secrets de famille enfouis depuis trop longtemps ressurgissent et vont modifier profondément leur perception du monde.

bed068b8db4319d3f9891281c9739e66.jpg

-In the valley of Elah de Paul Haggis avec Tommy Lee Jones, Charlize Theron, James Franco, Susan Sarandon - Sortie France: le 7 novembre 2007

Pitch: Un officier de carrière enquête sur la disparition de son fils, un soldat exemplaire qui a mystérieusement disparu depuis son retour d'Irak.

f4dedd6d87ecddfd192796858d5f3fcd.jpg

 -King of California de Mike Cahill ( FILM D’OUVERTURE) avec Michael Douglas, Evan Rachel Wood, Willy Burks 2, Laura Kachergus

Pitch: Miranda vit avec son père Charlie qui vient juste de sortir d'un asile psychiatrique dans lequel il a passé deux ans. Il décide de se lancer à la recherche d'un trésor inestimable en pièces d'or espagnoles enfoui depuis des siècles.

feb61801ce6d55b284f805b314ecc9bb.jpg

 -Knocked up (En cloque, mode d’emploi) de Judd Apatow avec Seth Rogen, Katherine Heigl, Paul Rudd, Leslie Mann, Jason Segel- Sortie France: 10 octobre 2007

Pitch: Ben stone coule des jours heureux avec ss 4 inséparables copains, aussi fainéants et débraillés que lui. La belle et ambitieuse Alison Scott vient d'être promue au rang d'intervieweuse de célébrités pour une chaîne de télévision hollywoodienne. Pour fêter l'évènement, elle se rend en boîte et ramène Ben chez elle. Huit semaines plus tard, Alison lui annonce qu'il sera bientôt père...

02b7670a14f23e54a95364c14a71a786.jpg

-Met the Robinson (Bienvenue chez les Robinson)  de Stephen J.Anderson SEANCE SPECIALE ENFANTS-FILM D’ANIMATION - Sortie France: 17 octobre 2007

Pitch: A 12 ans, Lewis est un garçon brillant qui a déjà inventé beaucoup de choses fabuleuses mais qui font parfois pas mal de dégâts. Sa dernière invention, le Scanner de Mémoire, pourra peut-être lui permettre de raviver ses lointains souvenirs de sa mère. Lewis retrouverait alors sa famille... Malheureusement, sa géniale invention vient d'être volée par l'ignoble Homme au Chapeau melon.

1c9f7dc7b46a93a2b245129eb32cf719.jpg

-Michael Clayton de Tony Gilroy avec George Clooney, Tom Wilkinson, Tilda Swinton, Sydney Pollack - Sortie France: 17 octobre 2007

Pitch: Michael est un avocat qui ne plaide pas, mais qui gère les situations d'urgence de ses gros clients. Il va devoir s'occuper d'un scandale sanitaire dans lequel est impliquée l'une des plus grosses firmes agroalimentaires qu'il représente.

5729f8a81d017effdee2b1acbff5bcd7.jpg

 -Redacted de Brian de Palma avec Kel O’Neill, Ty Jones, Daniel Stewart Sherman, Izzy Diaz, Patrick Carroll, Mike Figueroa -En compétition à la Mostra de Venise

Pitch: Centré sur un petit groupe de soldats américains  surveillant un poste de contrôle en Irak, ce documentaire fictionnel alterne les différents points de vue: celui des jeunes recrues soumis à la contrainte, des membres de la presse et de la population locale irakienne.

 -Shoot’em up de Michael Davis avec Clive Owen, Paul Giamatti, Monica Bellucci- Sortie France: le 19 septembre 2007

Pitch: Mr.Smith, un homme à l'identité mystérieuse, est chargé de protéger un bébé devenu trop embarrassant pour une bande de criminels.

b8f6c34042f715ca73097664fb22459b.jpg

 -Smiley face de Gregg Araki avec Anna Faris, John Krasinski, Adam Brody, Danny Masterson - Sortie France: le 10 octobre 2007

Pitch: Jane, une jeune actrice paresseuse et sans succès, mange les biscuits que son colocataire psychopathe a laissé traîner en ignorant qu'ils contiennent de la drogue. Dès lors, elle va tenter de rembourser la ville pour rembourser un dealer rancunier, passer une audition et remplacer les fameux gâteaux...

2fbd110965737a8fdb4ff63b4989208c.jpg

-Stardust (Stardust, le mystère de l’étoile) de Matthew Vaughn avec Claire Danes, Charlie Cox, Sienna Miller, Ricky Gervais, Jason Flemyng, Rupert Everett- Sortie France: le 24 octobre 2007

Pitch: Un jour, un candide jeune homme, Tristan, qui convoitait la plus jolie fille du village de Wall, s'engagea à lui rapporter un gage de son amour...une étoile tombée du ciel. Pour honorer sa promesse, il fit ce que personne n'avait encore osé: il escalada le mur interdit et pénètra dans le royaume magique de Stormhold...

4e71dbe65fd07d789b6fc887f248a832.jpg

-Surf’s up ( Les rois de la glisse) de Ash Brannon et Chris BuckFILM D’ANIMATION - Sortie France: le 24 octobre 2007

Pitch: Sur sa banquise, le jeune Cody rêve de devenir le champion du monde des surfeurs. Il espère qu'en intégrant le monde prestigieux de la compétition, il trouvera enfin le respect et l'admiration qu'il n'a jamais eus. Accompagné d'une équipe de reportage qui filme son incroyable aventure, Cody quitte son univers glacial pour rejoindre les paradis ensoleillé de l'île de Pin Goo où va se dérouler la compétition.

d18b96dca96c081928d9cdd190b762a9.jpg

-The assassination of Jesse James by the coward Robert Ford (L’assassinat de Jesse James) de Andrew Dominik avec Brad Pitt, Casey Affleck, Sam Sherpard, kailin See- Sortie France: le 10 octobre 2007

Pitch: Tout en préparant son prochain hold up, le charismatique et imprévisible Jesse James se lance dans une guerre sans merci contre ceux qui se sont mis en tête de se couvrir d'argent - et de gloire- en le capturant. Mais la vraie menace pourrait bien venir de ses propres rangs.

9d155fcf92cca73a6ec9d712e7755294.jpg

 -The Bourne Ultimatum (La vengeance dans la peau) de Paul Greengrass avec Matt Damon, Julia Stiles, David Strathairn, Chris Cooper, Paddy Cousidine, Brian Cox, Joan Allen- Sortie France: le 12 septembre 2007

Pitch: Jason Bourne ne voulait qu'une seule chose: disparaître. Mais le voilà traqué par ceux qui ont fait de lui un espion et un assassin. Après avoir perdu la mémoire et la seule femme qu'il n'ait jamais aimée, il doit affronter une nouvelle génération de tueurs très entraînés prêts à tout pour l'éliminer.

98269eb595031ec3ec1390142759744e.jpg

 -The heartbreak kid de Bobby Farrelly et Peter Farrelly avec Ben Stiller, Michelle Monaghan, Jerry Stiller- Sortie France: le 28 novembre 2007

Pitch: Une homme se marie précipitamment avec une jeune femme qu'il croit parfaite, mais durant leur lune de miel, il tombe amoureux d'une autre...

0e6efe05c23f566e22f352340da64719.jpg

 -The Offence de Sidney Lumet ( INEDIT EN FRANCE) avec Sean Connery, Trevord Howard, Ian Bannen, Vivien Merchant - Sortie France: le 12 septembre 2007

Pitch: L'inspecteur Johnson officie dans la police britannique depuis plus de 20 ans. Toutes les enquêtes et affaires de meurtres dont il s'est occupées l'ont profondément marqué. Cette douleur intérieure qu'il a gardée en lui durant toutes ces années surgit au grand jour lorsqu'il met la main sur Baxter dont il est persuadé qu'il est l'auteur d'une série d'agressions sur des petites filles.

c34915d615b59eaabfceb911f227474c.jpg

-Under the same moon de Patricia Riggen avec Kate de Castillo, Adrian Alonso, Eugenio Derbez, Maya Zapata, Carmen Salinas, Jesse Garcia, America Ferrera

Pitch: Rosario travaille illégalement aux Etats-Unis dans l'espoir d'offrir une vie meilleure à Carlitos, son fils de 9 ans qui vit avec sa grand-mère au Mexique. Un évènement inattendu va obliger Rosarios et Carlitos à prendre chacun la route afin de se retrouver ensemble.

A suivre:  le reste de la programmation, la compétition, les nuits américaines et des informations inédites concernant le festival…

Sandra.M

20/07/2007

"Waitress" la comédie romantique de Adrienne Shelly en avant-première

Nous disposons pour l’instant d’aucune information concernant les avant-premières de cette édition 2007, à l’exception du film « Waitress », le troisième et dernier (elle a été assassiné en novembre 2006) long métrage de la comédienne Adrienne Shelly d’ores et déjà annoncé. Ce film dans lequel on trouve Keri Russell, Nathan Fillion, Cheryl Hines… a également été sélectionné aux festivals de Sundance et Locarno. Il sortira en salles en France le 5 septembre 2007. Durée: 1H28.

34a48fd866155f201f1d86b9cac5b43c.jpg

Résumé: Jenna, une jeune  femme prisonnière d’un mariage sans amour trouve refuge dans son emploi de serveuse dans un restaurant de tartes.  Elle est en effet affligée d’un mari prénommé Earl. Enceinte de son premier enfant,  elle se rend alors chez le nouveau gynécologue de sa petite ville, le timide et charmant Docteur Pomatter dont elle tombe immédiatement amoureuse…

Site officiel du film

26/06/2007

Editorial : plongez avec moi "in the mood for Deauville"!

bd068f00db860b3b409f7e7153bc533c.jpgLes Journées Romantiques du Festival de Cabourg, ses mots bleus et ses instants fragiles, résonnent encore sur la Promenade de Proust et dans ma mémoire de festivalière insatiable  que la Normandie s’apprête déjà à accueillir un autre festival, celui qui a été créé par André Halimi et Lionel Chouchan, il y a 33 ans déjà : le Festival du Cinéma Américain de Deauville. Deauville, elle non plus jamais avare de recherches du temps perdu, teintée de mélancolie lumineuse, pourrait aussi célébrer le romantisme qu’elle symbolise d’ailleurs à de nombreux égards. A proximité des plages du débarquement et à quelques kilomètres du célèbre mémorial de Caen, le 21ème arrondissement de Paris a pourtant et logiquement choisi le cinéma d’Outre-Atlantique, là où l’Histoire de France est indissociable de celle des Etats-Unis.

12c101a655697b98bfbdf0e3fbb61c6b.jpgCe Festival du Cinéma Américain de Deauville, le premier auquel j’ai assisté, je le connais plus que bien, depuis ce jour de 1994 où je me retrouvai à Deauville, un jour de Festival du Cinéma Américain évidemment. Un beau jour de 1994… Hasards et coïncidences comme les affectionne un célèbre inconditionnel de Deauville dont une place, inaugurée l’an passé, porte enfin le nom. Hasards et coïncidences, comme je les affectionne aussi.

Puis, j’y ai fait partie d’un jury de cinéphiles en 2000 et ensuite d’un 40515de908845191426b311b82771049.jpgjury de cinéphiles de son Festival du Film d10bbb46bab5ef79d6ed75c1aff2f767.jpgAsiatique en 2005, son petit frère du mois de mars qui grandit magnifiquement et attire chaque année davantage de cinéphiles.

J’ai fêté ensuite les 25 ans du festival, puis ses 30 ans et demain ses 33 ans. J’ai donc décidé cette année de lui consacrer un blog entier, à l’image de celui que j’ai créé pour les 60 ans du Festival de Cannes : In the mood for Cannes.

 Depuis 1994, chaque année, début septembre, quoiqu’il arrive, la rentrée se déroule pour moi au Festival du Cinéma d00a97f75b86b9ac3e764d375be52d8f.jpgAméricain de Deauville, de l’ouverture à la clôture. Rendez-vous délicieusement immuable. Malgré la tentation vénitienne. (La Mostra de Venise se déroule presque toujours en même temps que le Festival du Cinéma Américain de Deauville).

 Deauville c’est Hollywood et Sundance à la fois, depuis l’instauration de la compétition de films indépendants en 1995. Ce sont les blockbusters et les films indépendants. Deauville, c’est un tapis rouge auquel sied mieux le noir et blanc 58da7c34360d2c1a9c300c783593ab9c.jpgnostalgique. Terre de contrastes et paradoxes. C’est Al Gore qui vient présenter son sidérant  documentaire contre le f584dec25b8ccc663b8d7af939d10451.jpgréchauffement climatique et dire des "vérités qui dérangent". Ce sont aussi les films au dénouement desquels flotte glorieusement et insolemment la bannière étoilée. Deauville, c’est la discrétion et la tonitruance. C’est Cannes sans l’exubérance. C’est le luxe avec la convivialité. Ce sont les premiers balbutiements de jeunes cinéastes et la consécration de leurs aînés. C’est Kirk Douglas qui marche difficilement mais non moins majestueusement sur la scène du CID. C’est James Coburn et son flegme légendaire qui envoûtent le Salon des Ambassadeurs. C’est Laurent Bacall qui vient accompagnée de Nicole Kidman. Le cinéma d’hier y côtoie celui d’aujourd’hui et l’un et l’autre s’enrichissent mutuellement. Deux époques se rencontrent, deux Amérique aussi.  C’est ba60934e1d454c6a67f50bc7342c61c0.jpgainsi Gus Van Sant qui vient présenter Gerry, la quintessence du film indépendant, non moins sublime. C’est aussi Sylvester Stallone qui vient présenter son dernier film. C’est un festival qui satisfait à la fois les amateurs de cinéma d’action et les cinéphiles les plus exigeants, les spectateurs et les "professionnels de la profession". Ce sont James Ellroy, Meryl Streep, Geena Rowlands ou tant d’autres qui stupéfient l’assistance lors de mémorables conférences de presse. C’est Cyd Charisse qui esquisse quelques pas de danse sur la scène du CID. Ce sont des soirées interminables à refaire le monde du cinéma sous les 10a10e99f94f8827d5dc0d7f75dbd8c0.jpgétoiles dans la villa Canal plus-Orange-Cartier, selon les époques et les sponsors, et pas seulement les étoiles de la bannière. C’est Paul Haggis qui y gagne ses premiers galons de réalisateur en remportant le grand prix du festival avec Collision, qui sera ensuite couronné par les Oscars. Ce sont Steve Buscemi ou Charlie Kaufman qui y donnent de passionnantes leçons de cinéma. C’est Joel Grey qui entonne avec grâce quelques notes dans un CID silencieusement 99d824912fa7a612663ca039f294cf7c.jpgattentif. C’est le charismatique Al Pacino qui ne peut retenir ses larmes d’émotion.  Ce sont les applaudissement effrénés pendant la projection de Tigre et Dragon d’Ang Lee. Ce sont Clint Eastwood, Tom Hanks, Morgan Freeman, Harrison Ford, Steven Spielberg, Sydney Pollack et tant d’autres prestigieux invités habitués des Planches. C’est la présence d’un trio b49e253435d36f46dd50d428b748d7b7.jpginoubliable et inégalable : Spielberg-Lucas-Coppola. Ce sont Tom Di Cillo, Jonathan Nossiter, Karyn Kusama, John Cameron Mitchell… qui ont vu leurs films présentés en compétition officielle, couronnés.  

Ce sont les derniers feux de l’été, souvent les plus brillants et intenses, qui auréolent les 36dd16a8f594e0e3887657b625a6bd8a.jpgPlanches d’une luminosité incomparable comme sortie d’un songe d’une nuit d’été. Des feux de couleurs bleu blanc 92c1448339d217ca77ea260ed13c70cd.jpgrouge. Comme un film de Kieslowski. A Deauville, le cinéma américain se met en effet à l’heure européenne. Deauville, c’est ainsi aussi le prix Michel d’Ornano qui récompense le meilleur traitement de scénario de long métrage d’un jeune scénariste français. C’est encore le Panorama,  et le prix littéraire.  Ce sont aussi les hommages qui ont amené à Deauville les plus grands noms du cinéma américain. C’étaient auparavant des courts métrages de grande qualité dont on peut regretter 8e7f00aec252ad4be8da109534618d34.jpgla disparition de la compétition il y a quelques années et dont nous espérons le retour pour cette édition 2007. Ce sont enfin et surtout tous ces souvenirs indicibles amoncelés qu’un édito ne pourrait retranscrire… Deauville ne ressemble à aucun autre festival.

Depuis, j’ai découvert beaucoup d'autres festivals de cinéma. Deauville reste celui qui me tient le plus à cœur. Plus qu’ailleurs (ma) vie et  (mon) cinéma y sont indissociables. Plus qu’ailleurs, rires et mélancolie, présent, avenir et nostalgie s’enlacent dans un joyeux et revigorant tumulte.

34617da77f55cffeabc2e2df5c983761.jpgJ’espère donc vous faire partager cette passion, vous donner à votre tour envie d’arpenter225c4cd601773e09c55b801e42bf57a2.jpg nonchalamment et rêveusement les planches sur lesquelles s’égrènent les noms de tous ceux qui ont laissé une empreinte et un souvenir vivace dans la mémoire de ce festival,  vous donner envie de vous laisser conquérir par un cinéma différent,  vous donner envie de faire les Christophe Colomb du septième art, découvreurs de l’Amérique, d’une autre Amérique parfois, blessée et moins insolente, ou à défaut  vous faire vivre ce festival comme si vous y étiez.

De nombreux liens figurent déjà sur ce blog, n’hésitez pas à les parcourir, d’autres viendront s’y ajouter. N’hésitez pas non plus à me communiquer des adresses de sites, blogs ou de pages internet consacrés au Festival du Cinéma Américain de Deauville.

86a7fe30f46f7339fcdbf48115684f74.jpgCe blog sera dans le même esprit que mon blog consacré au Festival de Cannes, avec des 332dbdee18ca060bb01743f2566f0f13.jpginterviews, des vidéos, des sondages, toutes les informations pratiques pour venir au festival, le programme détaillé, des reportages sur l’atmosphère du festival, et bien entendu de très nombreuses critiques de films.

 Il s’inscrit aussi dans la continuité de mon blog principal In the mood for cinema classé parmi les 70 « blogs qui comptent », tous domaines confondus, par le Guide des Relations presse et de la communication 2007 (tout en relativisant la subjectivité de ce classement, bien entendu), également seul blog référencé sur le site officiel du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2006, un blog sur lequel vous trouverez notamment mon compte-rendu du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2006.

Pour toute information, site, publicité à me demander ou communiquer, avant et pendant le festival, vous pouvez me contacter à l’email suivant : festival.cinema@laposte.net .

38f80be9ef579ba2c18bfc17d68e48d0.jpgJe vous invite également à laisser vos souhaits concernant ce blog et vos éventuelles suggestions, b8b158128ef874c6a875e36b4af82878.jpgdans les commentaires ci-dessous.

Vous pourrez bientôt trouver sur ce blog toutes les informations concernant ce festival et bien entendu il sera alimenté quotidiennement et en direct pendant le festival de Deauville.

 Nous savons pour l’instant seulement que cette 33ème édition se déroulera du 31 août au 9 septembre. Patience : le programme et les jurys devraient bientôt et progressivement être dévoilés !

A Deauville, plus qu’ailleurs ma devise empruntée à Saint-Augustin s’applique : « Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion ». Egarez-vous dans cet ensorcelant labyrinthe cinématographique et plongez avec moi « in the mood for Deauville »!

Sandra.M

3986c8469a0a27e2ad16f64b3c154235.jpg
5785f496c389316fe38b628c66114e97.jpg

 

Photos  © Sandra.M

10:43 Écrit par Sandra Mézière dans EDITORIAUX | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cinéma, Festival du Cinéma Américain de Deauville 2007 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | | Pin it! |