Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

festival du cinéma américain de Deauville - Page 6

  • Les Docs de l'Oncle Sam du 34ème Festival du Cinéma Américain de Deauville (complément de programmation)

    Deux "Docs de l'Oncle Sam" ont été ajoutés aujourd'hui à ceux annoncés lors de la conférence de presse de fin juillet. Pour voir les autres "Docs de l'Oncle Sam" séléctionnés, cliquez ici.

    polanski.jpg

    ANVIL! THE STORY OF ANVIL  de Sacha Gervasi

    Pitch: A l’âge de quatorze ans, Steve « Lips » Kudlow et son meilleur ami Robb Reiner font le serment de faire de la musique ensemble toute leur vie durant. Leur groupe de heavy metal Anvil va influencer de nombreuses autres formations musicales telles Metallica, Slayer et Anthrax. Bien qu’Anvil n’ait jamais percé, Lips et Robb n’ont jamais cessé de jouer, ni d’y croire.

    ROMAN POLANSKI: WANTED AND DESIRED DOCS DE L’ONCLE SAM de Marina Zenovich

    Pitch: Roman Polanski est admiré et respecté comme l’un des plus grands cinéastes du monde. Mais sa réputation a été ternie par sa condamnation publique il y a trente ans pour avoir eu des rapports sexuels avec une mineure, et pour avoir fui ensuite les Etats-Unis afin d’éviter la prison. Le film éclaire d’une lumière très différente les décisions du réalisateur ainsi que le fonctionnement du système judiciaire.

  • Les Premières du 34ème Festival du Cinéma Américain de Deauville 2008 (complément de programmation)

    affichedeauville2008.jpgDepuis la conférence de presse qui a eu lieu le 21 Juillet dernier à Deauville, la sélection des Premières s’est aujourd'hui enrichie de 4 nouveaux films :

    CHAOS THEORY (La théorie du chaos)  de Marcos Siega

    Avec Ryan Reynolds, Emily Mortimer, Stuart Townsend, Sarah Chalke, Mike Erwin

    Pitch: Frank Allen est un auteur à succès dont le quotidien est réglé au détail près. Un matin, sa femme, en voulant assouplir l’organisation de son mari, va semer le chaos dans sa vie bien ordonnée…

    MEURTRES À L’EMPIRE STATE BUILDING de William Karel

    Avec Kirk Douglas, Cyd Charisse, Ben Gazzara, Marsha Hunt, Mickey Rooney, Richard Erdman

    Pitch: Un hommage décalé aux films noirs américains et aux acteurs mythiques de l’âge d’or hollywoodien qui nous plonge dans les entrailles du New York sombre et fascinant des années 30 et 40, jouant allègrement avec les clichés du polar, où s’entrecroisent flics et gangsters, mafieux notoires et femmes fatales…

    SEX AND THE USA  de Jan Wellmann Première mondiale

    Avec Shayla Beesley, Jamie Perkins, Gwen Davis, Josh Fallon, Kyle Buckland

    Pitch: Audrey Shaw, une adolescente de treize ans, vient d’arriver au collège de Bellweather en Californie. Elle pense qu’elle ne s’y fera jamais jusqu’au jour où elle rencontre Krista Rich, la jolie fille populaire qu’elle aurait tant voulu être, en tous cas celle dont elle voudrait être proche ; elle ne sait pas très bien…

    THE YELLOW HANDKERCHIEF  de Udayan Prasad

    Avec William Hurt, Maria Bello, Kristen Stewart, Eddie Redmayne

    Pitch: Trois étrangers solitaires se retrouvent à traverser la Louisiane en voiture. Au cours de ce voyage, ils apprendront à mieux se connaître et à faire la paix avec eux-mêmes…

    Vous pouvez retrouver ma note consacrée aux autres films sélectionnés en Première en cliquant ici.

  • Le jury Révélation Cartier du 34ème Festival du Cinéma Américain de Deauville

    Le Jury de la Révélation Cartier de la trente-quatrième édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville sera présidé par la réalisatrice américaine :

    ZOE CASSAVETES

    broken.jpg

    Scellant ainsi son engouement pour le septième art, Cartier et son Jury remettront pour la troisième année consécutive :

    Le Prix de la Révélation

    Ce prix récompensera un des films de la compétition officielle pour ses qualités novatrices. Zoe Cassavetes sera accompagnée de :

    Léa DRUCKER – Comédienne

    DIASTÈME – Ecrivain, réalisateur, scénariste, auteur et metteur en scène

    Jalil LESPERT - Réalisateur, scénariste et comédien

    Ara STARCK – Peintre

  • Le prix littéraire du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2008 décerné à François Forestier pour "Marilyn et JFK"

    livre forestier.jpgLe Prix Littéraire Lucien Barrière du 34è Festival du Cinéma Américain de Deauville dont le jury est composé de Frédéric BEIGBEDER (écrivain, éditeur et journaliste),Gilles-Martin CHAUFFIER (écrivain et rédacteur en chef de Paris Match), André HALIMI (journaliste, écrivain et cinéaste), Jean-Claude LAMY (journaliste et écrivain), Eric NEUHOFF (journaliste et écrivain) et Gonzague SAINT BRIS (journaliste et écrivain), sera décerné pendant le festival à l’écrivain :

    François FORESTIER « MARILYN ET JFK » Editions Albin Michel

    LE LIVRE

    L’histoire semble connue. Pourtant, elle n’a jamais été racontée. La star la plus désirée d’Hollywood et le président le plus charismatique des Etats-Unis ont eu une liaison qui a duré dix ans avant de se transformer en love story sous haute surveillance. Enregistrés par la Mafia, mis sur écoute par le KGB, filés par la CIA, les amants n’ont jamais été seuls. Voyeurisme d’Etat, chantage, manipulation, écoutes, élections truquées, argent sale, tout y passe : Marilyn Monroe, au bord de la folie, et JFK, à la frontière du scandale, se sont croisés. Et peut-être même, aimés. Mais, tandis que le Président écoute Marilyn chanter “ Happy Birthday ”, la guerre de l’ombre fait rage. Il y aura des morts. Particulièrement documentée, servie par une écriture superbe, le récit de François Forestier, journaliste au Nouvel Observateur, romancier et biographe, dévoile le portrait inédit et dérangeant d’une Amérique sordide, où les grands marionnettistes politiques, les gangsters et les milliardaires s’affrontent dans une lutte sans merci.

    L’AUTEUR

    Chroniqueur cinéma du Nouvel Observateur, François Forestier a écrit de nombreux ouvrages. Les deux derniers, deux biographies, l’une d’Onassis et l’autre d’Howard Hughes ont été des succès.

    LAUREATS DU PRIX LITTERAIRE DES 11 DERNIERES ANNEES

    1997 Patricia MAC DONALD "Personnes disparues"

    1998 Mary HIGGINS CLARK "Tu m’appartiens"

    2000 Marc LEVY "Et si c’était vrai"

    2001 Michael CIMINO "Big Jane"

    2002 Danielle STEEL "Le baiser"

    2003 Douglas KENNEDY "Rien ne vas plus"

    2004 Jim HARRISON "De Marquette à Veracruz"

    2005 Budd SCHULBERG "Sanctuary V"

    2006 Didier DECOIN « Henri ou Henry, le roman de mon père »

    2007 Jay MCINERNEY " La Belle Vie"

    Cliquez ici pour voir les images de la remise du prix littéraire 2007.

  • Modalités d'accréditation au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2008

    affichedeauville2008.jpgL'an passé, j'avais consacré une note détaillée aux informations pratiques pour venir et assister au Festival du Cinéma Américain de Deauville, je vous y renvoie si vous voulez des renseignements concernant l'accès à Deauville, l'hébergement, la restauration etc .

     Cliquez ici pour accéder à cette note concernant les informations pratiques.

    Par ailleurs, je vous propose ci-dessous un récapitulatif des tarifs des accréditations 2008 (public).

    Concernant les accréditations professionnelles (gratuites), je vous renvoie à la rubrique "Espace pro" du site internet officiel du Festival.

    PASS FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN

    Badge bleu Permanent 145 euros
    Ce badge est strictement nominatif et non cessible. Il donne accès à toutes les séances bleues inscrites sur la grille de programmation, valable pendant 10 jours.
    Possibilité d’assister sous réserve des places disponibles aux séances rouges sur carte d’accès uniquement, à retirer sur les terrasses à 18h.

    Badge bleu Journalier 43 euros
    Accès à toutes les séances bleues, valable pendant 1 journée.

    Badge bleu Etudiant 12 euros
    Accès à toutes les séances bleues, valable pendant 1 journée

    PASS « LES NUITS AMERICAINES »


    Badge bleu Permanent +1€ 146 euros
    Avec 1€ supplémentaire, le badge permanent donne accès à toutes les séances  « Les nuits américaines » dans la limite des places disponibles.

    Badge bleu Journalier + 1€ 44 euros
    Avec 1€ supplémentaire donne accès à toutes les séances  « Les nuits américaines » de la journée couverte par le badge, dans la limite des places disponibles.

    Badge bleu Etudiant + 1€ 13 euros
    Avec 1€ supplémentaire donne accès à toutes les séances « Les nuits américaines » de la journée couverte par le badge, dans la limite des places disponibles.

     Badge « Les Nuits Américaines » 10 Euros
    Ce badge, strictement nominatif et non cessible, donne accès à toutes les séances « Les Nuits américaines » dans la limite des places disponibles.

    LIEUX DE VENTES
    Tous les types de badges bleus, le badge « Les Nuits Américaines » ainsi que les affiches et les catalogues seront en vente à la banque d’accréditation du Centre International de Deauville
    Tous les badges journaliers et étudiants et les badges journaliers et étudiants avec Nuits Américaines ainsi que les affiches et les catalogues seront en vente à l’Office de Tourisme de Deauville.

    Vous pouvez aussi vous accréditer directement par internet sur le site: http://www.badgecid.com

  • Le prix Michel d'Ornano du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2008

    L'un des temps forts du Festival du Cinéma Américain que je m'efforce de ne jamais manquer est la projection du prix Michel d'Ornano,qui avait lieu auparavant au Casino et désormais au CID. Ce prix a d'ailleurs révélé de nombreux jeunes réalisateurs depuis sa création en 1992. Parmi les meilleurs:  "Le Bleu des villes" de Stéphane Brizé, "La petite Jérusalem" de Karin Albou, "La faute à Fidel" de Julie Gavras etc.

    Qu'est-ce que le prix Michel d'Ornano?

    Un jury international composé de journalistes anglo-saxons, présidé par Jean-Guillaume d’Ornano, remettra officiellement le Prix Michel d’Ornano 2008 lors de la cérémonie de clôture du Festival le dimanche 14 septembre au premier film français JOHNNY MAD DOG de Jean-Stéphane Sauvaire.

    Créé en 1991 par les compagnies membres de la Motion Picture Association (les « major companies » de production et distribution de films américains), le Prix Michel d’Ornano, dédié à la mémoire de Michel d’Ornano (ancien ministre, maire de Deauville et fondateur du Festival du Cinéma Américain), a récompensé depuis 1992 le meilleur scénario de long métrage d’un jeune auteur français.

    En 2007, le Prix Michel d’Ornano prend une nouvelle orientation en récompensant dorénavant un premier film français, dans le but d’aider à sa reconnaissance, sa promotion et son exportation.

    Le cinéaste lauréat recevra 3 000 euros, le producteur 3 000 euros et une aide à la promotion du film de 10 000 euros sera également remise au distributeur.

    Le prix Michel d'Ornano 2008

    johnny mad dog 1.jpg

    JOHNNY MAD DOG de Jean-Stéphane Sauvaire avec Christopher Minnie, Daisy Victoria Vandy, Dagbeh Tweh, Barry Chernoh, Prince Kotie, Mohammed Sesay

    Pitch:  Afrique, en ce moment même. Johnny, 15 ans, enfant-soldat aux allures de rappeur, armé jusqu'aux dents, est habité par le chien méchant qu'il veut devenir.
    Avec son petit commando, No Good Advice, Small Devil et Young Major, il vole, pille et abat tout ce qui croise sa route. Des adolescents abreuvés d'imageries hollywoodiennes et d'information travestie qui jouent à la guerre...
    Laokolé, seize ans, poussant son père infirme dans une brouette branlante, tâchant de s'inventer l'avenir radieux que sa scolarité brillante lui promettait, s'efforce de fuir sa ville livrée aux milices d'enfants soldats, avec son petit frère Fofo, 8 ans.
    Tandis que Johnny avance, Laokolé fuit...
    Des enfances abrégées, une Afrique ravagée par des guerres absurdes, un peuple qui tente malgré tout de survivre et de sauvegarder sa part d'humanité.